La police française enquête sur les feux d’artifice à Paris après que des miliciens auraient ciblé des consommateurs de drogue (VIDEOS)

De multiples feux d’artifice ont été lancés dans le quartier de Stalingrad, dans le 19e arrondissement de la ville, les vendredis et samedis soirs.

Des vidéos filmées depuis des balcons des deux côtés de l’avenue de Flandre et partagées en ligne auraient capturé plusieurs feux d’artifice lancés vers un groupe de personnes rassemblées devant un immeuble de bureaux.

Mardi, la police parisienne a déclaré dans un communiqué que la zone était sécurisée et qu’une enquête était en cours pour identifier les responsables.

Selon le média français BFM, les incidents ont été perpétrés par des habitants frustrés par la présence de personnes consommant du crack dans leur quartier.

Le maire François Dagnaud a déclaré mardi au diffuseur que les attentats étaient «Dangereux et inacceptable.»

Il a déclaré que de nombreux pays désapprouvaient l’utilisation des feux d’artifice – même ceux qui s’inquiétaient de la situation de la drogue.

Dans un tweet samedi, Dagnaud a également déclaré que le seul moyen de reprendre le contrôle de la situation était de démanteler le 19e arrondissement. «Sanctuaire national du crack».

Stalingrad, qui comprend une zone surnommée «Crack Hill», a depuis longtemps la réputation d’être une destination pour les consommateurs et les trafiquants de drogues dures à Paris.

Selon Dagnaud, des gens de toute la France et même d’Europe visitent la région pour se procurer du crack

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cette histoire!

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments