Dernières Nouvelles | News 24

La police disperse une manifestation pro-palestinienne à l’université française (VIDÉOS) — RT World News

Des militants ont occupé les amphithéâtres de la Sorbonne et bloqué l’entrée de la prestigieuse école

Les forces de l’ordre parisiennes ont eu recours mardi aux gaz lacrymogènes et à la force brutale pour dégager un piquet d’étudiants pro-palestinien devant la prestigieuse Université de la Sorbonne à Paris. Les manifestations étudiantes contre l’opération militaire israélienne à Gaza se sont intensifiées à l’échelle mondiale alors que les troupes de Tsahal ont effectué les premières opérations « limité » incursions terrestres dans la ville frontalière surpeuplée de Rafah.

Des dizaines de policiers en tenue anti-émeute, armés de matraques et de boucliers, ont réprimé la manifestation étudiante française peu après son début mardi après-midi. Formant plusieurs rangs, boucliers levés, ils ont commencé à faire pression sur les manifestants, les repoussant de bloquer la rue devant la Sorbonne.

Après que certains manifestants aient repoussé, la police a eu recours à du gaz poivré, selon des vidéos des affrontements circulant en ligne. Dans les images, on peut voir au moins quatre policiers pulvériser des gaz lacrymogènes sur la foule par-dessus le mur de boucliers.

Des dizaines de manifestants brandissant des drapeaux palestiniens se sont rassemblés mardi à l’entrée de l’université. Ils ont scandé « Palestine libre! » des slogans, ainsi que « Israël, sortez ! La Palestine n’est pas à vous !; « Nous sommes tous les enfants de Rafah » et « Cessez-le-feu à Gaza, maintenant ! » selon une vidéo partagée par Spoutnik.

Les manifestants ont également installé un campement de fortune avec des tentes à l’intérieur d’un amphithéâtre de la Sorbonne, selon des vidéos publiées sur X (anciennement Twitter) par le site d’information indépendant Le Média.

On peut les voir lier les bras alors qu’ils sont assis par terre, tandis que la police brise la chaîne humaine et transporte les manifestants hors du bâtiment un par un dans une autre vidéo. L’amphithéâtre a été occupé par la contestation à partir de 18 heures, écrit Le Média.

Plus tôt dans la journée, la police a dispersé un autre rassemblement pro-palestinien à Sciences Po, une autre université parisienne. Les manifestants ont bloqué l’entrée du bâtiment avec des poubelles, des meubles et des vélos, selon au Monde. La police a procédé à quelques arrestations et a interrompu la réunion. Une deuxième manifestation rassemblant une centaine de personnes a organisé un piquet devant l’entrée de l’école plus tard dans la journée, avant d’être également dispersée.

EN SAVOIR PLUS:
Les manifestations étudiantes pro-palestiniennes s’étendent aux pays nordiques

Les manifestations étudiantes pro-palestiniennes se sont déroulées dans les universités du monde entier alors qu’Israël se prépare à étendre sa guerre contre le Hamas avec une éventuelle incursion terrestre à grande échelle à Rafah. La ville surpeuplée abrite jusqu’à 1,4 million de Palestiniens, qui avaient été déplacés par les bombardements et les opérations terrestres israéliennes dans le nord de Gaza, selon les estimations des Nations Unies. L’ONU a mis en garde à plusieurs reprises contre la situation humanitaire désespérée à Rafah, le risque croissant de maladie et de famine et l’insuffisance du flux actuel d’aide.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

Lien source