La police de Mumbai enregistre le FIR contre l’acteur Munmun Dutta de « Taarak Mehta Ka Ooltah Chashmah » pour avoir utilisé une insulte de casteist

La police de Mumbai a enregistré samedi un FIR contre l’acteur de télévision Munmun Dutta pour avoir prétendument utilisé une insulte de caste dans une vidéo qui a créé une tempête sur les réseaux sociaux il y a quelques jours.

L’affaire concerne la remarque que l’acteur de « Taarak Mehta Ka Ooltah Chashma » a faite dans une vidéo sur le maquillage, qu’elle avait postée sur YouTube le 9 mai, dans laquelle on l’entendait utiliser un mot pour une communauté spécifique.

« L’affaire contre Dutta a été enregistrée le 26 mai sur la base d’une plainte déposée par Naresh Bohit (40 ans), un leader communautaire et un travailleur d’un parti politique, au poste de police de Goregaon le 12 mai », a déclaré le responsable de la police selon les rapports de l’agence. . « Comme l’acteur réside dans les limites du poste de police d’Amboli, la demande de plainte a été transmise à ce poste de police, a-t-il déclaré.

Le 26 mai, un FIR a été enregistré par la police en vertu de diverses sections, y compris les sections 295 (A) de l’IPC (actes délibérés et malveillants, destinés à outrager les sentiments religieux de toute classe en insultant sa religion ou ses convictions religieuses) et la section 3 de la prévention des atrocités. contre la loi SC/ST.

Auparavant, un FIR avait été déposé contre Munmun dans la ville de Hansi dans l’Haryana après qu’une plainte ait été déposée contre l’acteur de « Taarak Mehta Ka Ooltah Chashmah » par le militant des droits des Dalits Rajat Kalsan. Elle a été condamnée en vertu de l’article 3 (1) (u) de la loi SC-ST POA.

Pour les non-initiés, sur une vidéo, l’acteur avait utilisé une insulte de caste et elle a coupé la vidéo peu de temps après avoir été interpellée par des personnes sur les réseaux sociaux. Munmun parlait de maquillage lorsqu’elle faisait référence à une communauté en particulier. Le commentaire a créé une fureur généralisée et Munmun s’est excusé en disant qu’elle était « vraiment mal informée sur le sens du mot ».

Ses excuses, publiées sur Twitter, se lisent comme suit : « Cela fait référence à une vidéo que j’ai publiée hier où un mot utilisé par moi a été mal interprété. Cela n’a jamais été dit dans l’intention d’insulter, d’intimider, d’humilier ou de blesser quelqu’un. sentiments. »

« En raison de ma barrière linguistique, j’ai été vraiment mal informé sur le sens du mot. Une fois que j’ai pris conscience de sa signification, j’ai immédiatement retiré le rôle. J’ai le plus grand respect pour chaque personne de chaque caste, croyance ou sexe et reconnaître leur immense contribution à notre société ou à notre nation », a-t-elle ajouté.

« Je voudrais sincèrement m’excuser auprès de chaque personne qui a été blessée involontairement par l’utilisation du mot et je le regrette sincèrement », a-t-elle conclu.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments