La police de Mathura affirme que des rats ont mangé plus de 500 kg de marijuana confisquée, le tribunal veut une preuve

Avez-vous déjà vu des rats crétins ? La police de Mathura a soumis dans un rapport à un tribunal spécial de la Loi sur les stupéfiants et les substances psychotropes (1985) que des rats avaient mangé plus de 500 kg de marijuana confisquée. L’herbe était stockée dans les entrepôts du poste de police de Shergarh et Highway, a rapporté l’agence de presse ANI. Les 586 kilogrammes de marijuana avaient été récupérés dans une affaire enregistrée en vertu de la loi NDPS et lorsque le tribunal a demandé à la police de le produire, la police a fait la déclaration susmentionnée.

Dans deux cas, 386 kg et 195 kg de marijuana avaient été saisis par le poste de police de Shergarh et Highway. Le procureur de la police a déclaré au tribunal qu’il n’y avait pas d’espace de stockage à l’abri des rats au poste de police. Après que les rats aient ravagé l’envoi, la partie restante a été détruite par des policiers.

“Étant de petite taille, les rats n’ont pas peur de la police, et les policiers ne peuvent pas non plus être considérés comme des experts pour résoudre le problème”, a déclaré l’ANI citant le procureur.

Le tribunal, dans son ordonnance, s’est référé à l’affaire du commissariat de police de la route concernant 195 kg de marijuana récupérée ravagée par des rats, a ordonné au SSP Mathura d’éradiquer les rats et également de fournir la preuve que les rats ont effectivement mangé 581 kg de marijuana. L’équipe de police a été invitée à fournir des preuves à cet égard d’ici le 26 novembre. Le tribunal a également émis une directive sur la manière dont la marijuana stockée dans les entrepôts de la police pourrait être vendue aux enchères ou éliminée.

Un autre cas curieux récent impliquant du cannabis datant d’août de cette année concernait un bateau transportant un envoi de hasch, une forme de cannabis, qui a été intercepté lors d’une opération anti-drogue sur une plage de Sanlucar de Barrameda, en Espagne. Les douaniers, en plus de s’occuper de l’envoi capturé, ont dû faire face à une autre situation qui s’est produite lors de la saisie de drogue. Apparemment, les personnes à proximité de la plage ont eu une idée de l’incident et beaucoup sont apparues sur la plage pour voler du hasch au navire, selon un rapport du Times Now.

Le butin sans précédent s’est produit lors d’une saisie de drogue dirigée par le département des douanes d’Espagne. Les trafiquants de drogue, pour tenter d’échapper aux fonctionnaires qui les suivaient en hélicoptère, ont percuté leur bateau au large. Dès que le bateau s’est retrouvé coincé à terre, plusieurs passants et passants ont afflué vers le bateau pour mettre la main sur du hasch.

Lisez toutes les dernières nouvelles de Buzz ici