Skip to content

BERLIN (Reuters) – Le coureur danois Michael Morkov fait face à une attente anxieuse seule dans une chambre d'hôtel à Berlin pour savoir s'il peut participer aux championnats du monde sur piste, après avoir été pris dans les retombées d'une peur de coronavirus dans le Golfe.

La peur du coronavirus des Emirats confine le champion danois Morkov à l'hôtel de Berlin

FILE PHOTO: Cyclisme – Tour de France – L'étape 5 de 175,5 km de Saint-Die-des-Vosges à Colmar – 10 juillet 2019 – Deceuninck-Quick Step rider Michael Morkov du Danemark avant le départ. / Photo prise le 26 novembre 2018 / REUTERS / Christian Hartmann

Le champion national Morkov, 34 ans, a quitté mercredi le Tour des EAU et est arrivé à Berlin jeudi pour commencer l'entraînement pour l'événement madison de dimanche dans le vélodrome de Berlin.

Mais la tournée a été annulée jeudi après que deux membres du personnel de l'une des équipes participantes aient été soupçonnés d'avoir contracté le coronavirus.

L'ensemble du peloton des Émirats arabes unis, y compris le quadruple vainqueur du Tour de France Chris Froome, ainsi que le personnel et les officiels, étaient enfermés dans leur hôtel d'Abou Dabi – et Morkov a également été confiné dans sa chambre d'hôtel à Berlin où il subira des tests.

Le porte-parole de l'équipe du Danemark, Morten Anderson, a déclaré que Morkov s'entraînait seul dans sa chambre sur des rouleaux.

"Il est de bonne humeur et va bien, mais il est fatigué de cette situation qu'il doit être à l'hôtel", a déclaré Anderson aux journalistes.

«C'est volontaire et nous lui avons dit de ne pas partir. Il aimerait aller sur la piste pour s'entraîner mais maintenant nous attendons que l'UCI et les autorités médicales allemandes nous disent son statut.

"J'espère que nous aurons la réponse dans quelques heures."

Anderson a confirmé que Morkov était dans le vélodrome pour célébrer avec les champions danois de poursuite par équipe jeudi.

Vendredi, la situation concernant l'annulation de la tournée des EAU est restée confuse. La nuit précédente, Froome et d'autres cyclistes sont allés sur Twitter pour dire qu'ils étaient confinés dans leurs chambres d'hôtel, les organisateurs ont déclaré que deux membres du personnel italien d'une équipe avaient été testés positifs pour le nouveau coronavirus, connu sous le nom de COVID-19.

Mais l’organe directeur du cyclisme, l’UCI, a déclaré vendredi que les cas n'étaient que suspects.

"L'UCI confirme que les deux dernières étapes du Tour des EAU (23-29 février), qui devaient se disputer vendredi et samedi, ont été annulées tard hier", a indiqué l'UCI dans un communiqué.

"… En attendant les résultats des tests et leur communication, (les autorités) … ont pris la décision d'interrompre cet événement dans l'intérêt de la santé des coureurs et de leur personnel, et d'éviter la propagation du virus."

Les coureurs qui étaient sur le Tour des EAU sont également confrontés à une attente anxieuse pour connaître les résultats de leurs tests.

"Selon les résultats obtenus, ces personnes pourront soit quitter le pays, soit, si la contamination est confirmée, être placées en quarantaine", a indiqué l'UCI.

Il «faisait tout ce qui était en son pouvoir pour assurer la santé des coureurs et des personnes concernées».

L'augmentation rapide du coronavirus a fait craindre une pandémie vendredi, avec six pays signalant leurs premiers cas, et l'Organisation mondiale de la santé a averti qu'il pourrait se propager dans le monde entier.

Rapport de Martyn Herman; édité par John Stonestreet

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.