La pandémie de COVID-19 n’est “certainement pas terminée”, a averti dimanche le chef de l’Organisation mondiale de la santé, malgré une baisse des cas signalés depuis le pic de la vague Omicron. Il a déclaré aux gouvernements que “nous baissons la garde à nos risques et périls”.

Le directeur général de l’agence de santé des Nations Unies, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré aux responsables réunis à Genève pour l’ouverture de la réunion annuelle de l’OMS que “le déclin des tests et du séquençage signifie que nous nous aveuglons sur l’évolution du virus”. Il a également noté que près d’un milliard de personnes dans les pays à faible revenu n’ont toujours pas été vaccinées.

Dans un rapport hebdomadaire publié jeudi sur la situation mondiale, l’OMS a déclaré que le nombre de nouveaux cas de COVID-19 semble s’être stabilisé après des semaines de déclin depuis fin mars, et que le nombre total de décès hebdomadaires a chuté.

Bien qu’il y ait eu des progrès, avec 60% de la population mondiale vaccinée, “ce n’est fini nulle part tant que ce n’est pas fini partout”, a déclaré Tedros.

“Les cas signalés augmentent dans près de 70 pays de toutes les régions – et cela dans un monde où les taux de dépistage ont chuté.”

Les décès signalés augmentent en Afrique, le continent avec la couverture vaccinale la plus faible, a-t-il dit, et seuls 57 pays – presque tous riches – ont vacciné 70% de leur population.

Alors que l’approvisionnement mondial en vaccins s’est amélioré, il y a “un engagement politique insuffisant pour déployer les vaccins” dans certains pays, des lacunes dans la “capacité opérationnelle ou financière” dans d’autres, a-t-il déclaré.

“Dans l’ensemble, nous voyons une hésitation à la vaccination motivée par la désinformation et la désinformation”, a déclaré Tedros. “La pandémie ne disparaîtra pas comme par magie, mais nous pouvons y mettre fin.”

Tedros devrait être nommé pour un deuxième mandat de cinq ans cette semaine lors de l’Assemblée mondiale de la santé, la réunion annuelle des pays membres de l’OMS.