Skip to content

Que vous envisagiez de vous installer pour fonder une famille – ou que vous ayez déjà deux enfants à la remorque – cela pourrait valoir la peine de jeter un œil sur la Norvège, qui offre le meilleur environnement pour élever la prochaine génération, selon une nouvelle étude .

La nation scandinave se classe devant la Corée du Sud (2e), les Pays-Bas (3e), la France (4e) et l'Irlande (5e) pour une série de mesures relatives au bien-être des enfants, a révélé le rapport publié cette semaine par The Lancet. Il s'agit notamment de domaines tels que la santé, l'éducation et la nutrition.

Parmi les 180 pays énumérés dans le «indice de l'épanouissement des enfants» du journal médical, les États-Unis se classaient au 39e rang, juste devant la Chine (43e) et Cuba (46e).

Les principaux pays – qui figurent également parmi certains des pays les plus riches du monde – se sont avérés avoir des systèmes supérieurs en place pour cultiver le développement des enfants, par exemple, les écoles, les hôpitaux et les politiques environnementales.

Les retardataires, qui incluaient la Somalie (178e), le Tchad (179e) et la République centrafricaine (180e), ont bien échoué sur ces points.

Cependant, l'Organisation mondiale de la santé, qui faisait partie des 40 organisations pour les enfants et les soins de santé à être co-auteur du rapport, n'a pas tardé à dire qu'aucun pays ne faisait assez pour soutenir la prochaine génération.

"Ce rapport montre que les décideurs du monde échouent trop souvent aux enfants et aux jeunes d'aujourd'hui: ils ne protègent pas leur santé, ils ne protègent pas leurs droits et ils ne protègent pas leur planète", a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation mondiale de la santé.

"Cela doit être un signal d'alarme pour que les pays investissent dans la santé et le développement des enfants, veillent à ce que leurs voix soient entendues, protègent leurs droits et construisent un avenir digne des enfants", a-t-il poursuivi.

En effet, le rapport a également classé les pays en fonction de leur niveau d'émissions de carbone excessives – et en particulier de leurs niveaux projetés d'ici 2030. Il a constaté que bon nombre des principaux pays de l'indice de l'épanouissement des enfants étaient loin derrière les mesures de durabilité.

En cela, la Norvège s'est classée 156e et les États-Unis 173e.

«De la crise climatique à l'obésité et au marketing commercial nocif, les enfants du monde entier doivent faire face à des menaces inimaginables il y a seulement quelques générations», a ajouté Henrietta Fore, Directrice générale de l'UNICEF.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *