La NFL dit que les clubs pourraient ABANDONNER des matchs pour les épidémies de Covid alors que la star anti-vax des Cardinals Deandre Hopkins menace de démissionner

LA NFL ne joue pas au ballon cette saison en ce qui concerne ses politiques de vaccination contre Covid-19, et certains joueurs sont si furieux qu’ils menacent de marcher.

Le commissaire Roger Goodell a publié jeudi une note de service menaçant de perdre et de révoquer le paiement du match si une épidémie parmi les «joueurs/personnels non vaccinés» entraîne l’annulation ou le retard de l’un des 272 matchs programmés sur 18 semaines.

Le mémo du commissaire de la NFL de jeudi menaçant de perdre et de révoquer le jeu a été accueilli par des réactions de colère et au moins une menace d’une star de démissionnerCrédit : AP
Le receveur vedette des Cardinals de l'Arizona, DeAndre Hopkins, a publié un tweet supprimé depuis : "être mis en position de blesser mon équipe parce que je ne veux pas participer au vaccin me fait remettre en question mon avenir dans la @NFL"

Le receveur vedette des Cardinals de l’Arizona, DeAndre Hopkins, a publié un tweet supprimé depuis : « être mis en mesure de blesser mon équipe parce que je ne veux pas participer au vaccin me fait remettre en question mon avenir dans la @NFL »Crédit : Getty Images – Getty

« Si un match est annulé/reporté parce qu’un club ne peut pas jouer en raison d’un pic de Covid parmi ou résultant de ses joueurs/personnels non vaccinés, alors le fardeau de l’annulation ou du retard incombera au club victime de l’infection Covid », Goodell’s mémo indique, selon NFL.com.

« Nous chercherons à minimiser le fardeau du ou des clubs adverses. Si un club ne peut pas jouer en raison d’un pic de Covid chez les individus vaccinés, nous essaierons de minimiser le fardeau compétitif et économique des deux équipes participantes. »

Bien que la ligue n’ait pas rendu les jabs Covid obligatoires, le message est qu’il y a plus d’incitations à inciter les propriétaires, les équipes et les entraîneurs à mettre les joueurs sur une horloge pour se faire vacciner ou faire face aux sanctions strictes au classement et à la bourse.

Certains joueurs ont exprimé leur mécontentement face aux changements de politique, l’un d’eux le comparant au fait de jouer en « prison ».

Le receveur large des Cardinals de l’Arizona Deandre Hopkins, qui n’est pas vacciné, a publié un tweet suggérant qu’il pourrait envisager de se retirer de la ligue en raison de sa position stricte sur Covid-19.

« Je n’aurais jamais pensé dire cela, mais être mis en position de blesser mon équipe parce que je ne veux pas participer au vaccin me fait remettre en question mon avenir dans la @NFL », a-t-il écrit.

Le tweet a depuis été supprimé.

Par la suite, il tweeté, « Liberté? »

Il n’était pas le seul footballeur professionnel à faire des histoires.

Le porteur de ballon des Raiders de Las Vegas Jalen Richard a exhorté les joueurs à s’instruire sur les règles de vaccination et à « les connaître comme si vous connaissiez vos jeux » avant de comparer la saison 2021 au temps passé derrière les barreaux.

« Nous jouons en prison cette année et vous devriez agir en tant que tel », il a tweeté.

« Le seul avantage que nous avons, c’est que nous sommes toujours testés tous les jours, mais protégez-vous cette saison. Jouez au ballon et rentrez chez vous – triste mais indispensable! »

Il a ajouté dans un tweet séparé: « Le terme prison est un peu dur parce qu’il n’y a rien de tel que la prison.

« Alors, sachez simplement les conséquences de ne pas être vacciné et vivez comme tel en pensant à votre bien-être et à tous ceux qui vous entourent ! »

Le receveur large des Bills de Buffalo Cole Beasely a carrément déclaré qu’il ne surveillerait les décisions de santé d’aucun joueur.

« Je n’ai jamais dit à aucun joueur quoi faire de son corps », lire son tweet.

« Pas une.

« Je ne vais pas leur dire qu’ils ne veulent pas gagner s’ils choisissent de ne pas s’injecter un genou ou quoi que ce soit juste pour qu’ils puissent jouer ce jour-là alors qu’ils peuvent à peine marcher.

« C’est leur choix de prendre la décision qu’ils pensent être la meilleure. »

Le demi de coin des Rams de Los Angeles Jalen Ramsey a plaidé en faveur du tweet de l’entraîneur du quart-arrière Quincy Avery: « Déf un mauvais coéquipier si vous n’obtenez pas le vax maintenant », son anecdote qui suggère que les pressions pour faire piquer les joueurs peuvent entraîner des pénalités inutiles – et n’empêchent pas nécessairement la propagation de la pandémie.

«Je connais actuellement 2 personnes qui ont reçu le vaccin mais qui sont covid positives. Je dis juste. Je ne regarderais pas un coéquipier aussi mal s’il n’obtient pas le vax, pas de pression de  »

Il a ensuite précisé, tweeter, « la NFL fait pression/ »influence » les gars pour qu’ils se fassent vacciner.

«Ils disent que s’il y a une épidémie, l’équipe sera lourdement pénalisée.

« Mon point est qu’aucun de mes coéquipiers ne ressentira cette pression de ma part parce que… … que vous soyez vacciné ou non, il y a toujours une chance d’être covid …

« Juste parce que mes coéquipiers décident personnellement de ne pas se faire vacciner, je ne penserai pas qu’ils sont de mauvais coéquipiers.

« C’est tout… C’est tout l’amour »

Le secondeur des New England Patriots Matt Judon n’a pas tardé à affronter la NFL Player’s Association, le syndicat de la ligue, pour ne pas lutter contre les nouvelles incitations à se faire vacciner : « Le NFLPA F—— est nul. »

Le porteur de ballon des Cowboys de Dallas Ezekiel Elliott, qui a été diagnostiqué l’été dernier avec Covid-19, est catégorique sur le fait que le choix devrait appartenir à l’individu.

« J’ai reçu le vaccin juste parce que je voulais me mettre dans la meilleure situation pour être là-bas pour mon équipe semaine après semaine », a-t-il déclaré à ESPN.

« Mais je veux dire que tout le monde n’est pas aussi convaincu ou peut-être que d’autres personnes ont encore leur point de vue sur les vaccins.

« Vous ne pouvez pas forcer quelqu’un à ne pas faire quelque chose qu’il ne fait pas [want] faire à leur corps.

Alors que les joueurs inscrits commencent à se présenter dans les camps pour se préparer à la saison, des efforts ont été déployés pour augmenter le nombre de vaccinations.

La NFL compte plus de 78% des joueurs qui ont reçu au moins une dose, et 14 clubs déclarent que 85% des joueurs ont été vaccinés, selon NFL.com.

Dans l’ensemble, il y a un taux de vaccination de 50 pour cent parmi les 32 équipes.

« Nous sommes satisfaits de ces chiffres, mais nous ne sommes pas satisfaits. Nous voulons qu’ils continuent d’augmenter », a déclaré le médecin-chef de la NFL, le Dr Allen Sills, lors d’une interview sur NFL NOW.

« Certes, ces taux sont bien au-dessus de ce que nous voyons dans le reste de la société et certainement au-dessus du même groupe d’âge que la plupart de nos joueurs. Donc une bonne longueur d’avance, plus de travail à faire. »

Au-delà des infractions punissables consistant à provoquer des annulations ou des retards par des membres d’équipe non vaccinés, les joueurs ou le personnel vaccinés qui sont testés positifs pour Covid-19 mais qui sont asymptomatiques sont autorisés à continuer de se présenter au travail une fois qu’ils ont passé deux tests négatifs à 24 heures d’intervalle. , selon le mémo.

Là encore, pour la personne non vaccinée, les mêmes protocoles édictés en 2020 incluant une période d’isolement de 10 jours restent en place.

Le mémo de Goodell notait : « Ces principes de fonctionnement sont conçus pour nous permettre de jouer une saison complète de manière sûre et responsable et de traiter équitablement les éventuels problèmes de compétition ou financiers. »

Le receveur des Buffalo Bills Cole Beasley était l'un des nombreux autres pros qui ont publiquement critiqué la NFL pour s'être immiscée dans les décisions de santé des joueurs

Le receveur des Buffalo Bills Cole Beasley était l’un des nombreux autres pros qui ont publiquement critiqué la NFL pour s’être immiscée dans les décisions de santé des joueursCrédit : Getty Images – Getty
Le mémo de Goodell expliquait : "Ces principes de fonctionnement sont conçus pour nous permettre de jouer une saison complète de manière sûre et responsable et de traiter équitablement les éventuels problèmes de compétition ou financiers."

Le mémo de Goodell expliquait: « Ces principes de fonctionnement sont conçus pour nous permettre de jouer une saison complète de manière sûre et responsable et de traiter équitablement les éventuels problèmes de compétition ou financiers »Crédit : AP

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments