La National Rifle Association of India envisage une refonte et met fin au contrat des 24 entraîneurs

La National Rifle Association of India a décidé de mettre fin aux contrats des 24 entraîneurs nationaux qui ont été impliqués dans l’équipe de tir indienne. La décision a été prise de faire bouger les choses avant le début de la saison 2022, selon le Indian Express. Ce n’est pas tout, NRAI examinera également le rôle des tireurs, selon la publication.

« Quoi que nous ayons appris du passé, en particulier des Jeux olympiques de Tokyo, nous avons estimé qu’il y avait des lacunes à combler. Nous devons examiner d’autres paramètres pour déterminer où nous avons échoué, puis fournir à nos tireurs ce dont ils ont besoin pour atteindre l’excellence », a déclaré le secrétaire général de la NRAI, Kanwar Sultan Singh. Indien express.

L’Inde avait de grands espoirs pour le contingent de tir qui s’est rendu à Tokyo. Cependant, ce fut un flop total aux Jeux car ils sont revenus les mains vides. « Nous avons notre comité d’experts, nous allons l’étudier, nous l’évaluerons. Ceux qui sont assez en forme (seront repris) et ceux qui ne correspondent pas à la facture iront – que ce soit le tireur ou l’entraîneur. Nous sommes en train de finaliser qui a besoin de quoi, quand, où. Tous les paramètres seront examinés, ce n’est pas seulement le domaine des entraîneurs. »

Cette décision ne choque personne car le président de la NRAI, Raninder Singh, a fait allusion à une « refonte » de l’équipe. Sur 20 médailles possibles, seul Saurabh Chaudhary, dans l’épreuve masculine du pistolet à air comprimé à 10 m, a réussi à atteindre la finale.

La décision de la NRAI de réviser a également été soutenue par l’ancien médaillé d’or des Jeux asiatiques Ronjan Singh Sodhi. Il a dit que ce mouvement élimine la portée du népotisme dans l’équipe. «Je pense que ces entraîneurs (avaient) leurs intérêts personnels. Il y a de la place pour le népotisme parce que quelqu’un est l’entraîneur d’une académie ou l’entraîneur personnel d’un joueur. Il y a peut-être eu une lutte acharnée (à propos des athlètes) », a-t-il déclaré au Indien express.

Cependant, le processus de recherche de nouveaux entraîneurs n’est pas clair.

Jusqu’à présent, l’Inde a remporté quatre médailles aux Jeux Olympiques, et chacune d’entre elles a été entraînée par des entraîneurs étrangers. L’entraîneur australien Russel Mark a formé Rajyavardhan Rathore (argent, Athènes 2004), Abhinav Bindra (or, Pékin 2008) était entraîné par l’Allemand Gabriele Buhlmann, Gagan Narang (bronze, Londres 2012) avait à ses côtés le Kazakh Stanislas Lapidus et le Russe Pavel Smirnov. Vijay Kumar (argent, Londres 2012).

Lisez toutes les dernières nouvelles, les dernières nouvelles et les nouvelles sur le coronavirus ici.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.