La moitié des victimes de Covid souffrent de dépression, selon une étude

Près de la moitié des personnes atteintes de Covid-19 développent également une dépression, selon une nouvelle étude.

Le problème chez les patients atteints de coronavirus est également deux fois et demie plus fréquent qu’on ne le craignait auparavant.

Le professeur Shahina Pardhan, de l’Université Anglia Ruskin, et co-auteur de la recherche, a déclaré: « Notre étude a révélé qu’un grand nombre de répondants souffraient de dépression en plus de leurs symptômes de Covid-19, en particulier ceux qui étaient plus vulnérables. »

Les résultats sont basés sur 1002 patients adultes atteints de coronavirus du Bangladesh, âgés de 18 à 81 ans, qui ont été suivis pendant un mois en septembre et octobre.

Au total, 48% étaient classés comme souffrant de dépression modérée à sévère, selon l’équipe internationale.

Les personnes les plus à risque étaient celles qui présentaient des symptômes persistants, un faible revenu familial et une mauvaise santé générale.