Skip to content

La mission du cinéaste d'interviewer tous les vétérans de la Seconde Guerre mondiale survivants pour préserver leur héritage pour les générations futures

UNE Le cinéaste interviewe tous les vétérans de la Seconde Guerre mondiale survivants pour préserver leur héritage pour les générations futures.

Rishi Sharma, 22 ans, filme des conversations avec d'anciens soldats depuis qu'il est écolier et a jusqu'à présent parlé à plus de 1100 personnes au Royaume-Uni, aux États-Unis, au Canada et en Australie.

Parmi les héros de guerre qu'il a interviewés figurent d'anciens militaires de la RAF, Wilfrid Edgar, 98 ans, de Haddenham, Bucks, et Allan Scott, 98 ans, de l'Oxfordshire.

Au cours d'une série d'entretiens, M. Edgar a expliqué à M. Sharma comment il avait passé trois ans et demi en tant que prisonnier de guerre japonais après avoir été capturé alors qu'il servait à Sumatra pendant la Seconde Guerre mondiale.

M. Scott, un chef d'escadron de la RAF à la retraite, est l'un des derniers hommes survivants à avoir piloté des Spitfire pendant le conflit. Il a été accrédité un «as» pour avoir amassé au moins cinq attaques décisives d'avions ennemis.

M. Sharma fait la course contre la montre pour parler au plus grand nombre possible d'un million d'anciens combattants des pays alliés encore en vie dans le monde et extirper leurs histoires héroïques inédites avant qu'il ne soit trop tard.

En moyenne, il fait une interview et parle à cinq ex-soldats au téléphone, les remerciant pour leur service.

«Il est étonnant de voir combien d’histoire et de connaissances sont enfermés dans chacun de ces individus et combien sont perdus lorsque l’un d’eux meurt sans partager son histoire», a-t-il déclaré.

«Le fait est que je me réveille tous les jours avec des nécrologies, des gars que je voulais interviewer, et je dois découvrir qu'ils sont morts.

"Chaque vétéran est une nouvelle histoire et un ensemble différent d'expériences. Ces personnes n'ont pas sauvé le monde au sens figuré, mais ont littéralement sauvé le monde de la tyrannie et de l'oppression.

"J'essaie simplement de rencontrer et d'apprendre de mes héros et de préserver leurs expériences importantes pour les générations futures."

M. Sharma a passé des années à dormir dans sa voiture et à vivre un repas par jour à la recherche d'histoires inspirantes en temps de guerre.

Il filme chaque interviewé puis leur envoie une copie du DVD. Il ne demande jamais d'argent aux anciens combattants et finance ses voyages via une page GoFundMe, qui a jusqu'à présent recueilli plus de 150 000 £.

Enfant, il sautait l'école et faisait du vélo dans des résidences en Californie pour parler aux anciens combattants.

«Ces hommes m'enseignaient plus que ce que j'apprenais à l'école», a-t-il déclaré.

«Ils ont une opportunité cathartique de parler de choses qu’ils embouteillent et intériorisent depuis 75 ans. C'est beau."

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *