Skip to content
La Malaisie maintient son objectif touristique et parie sur les locaux et les visiteurs non chinois

PHOTO DE DOSSIER: Des touristes portant des masques passent devant le bureau du Premier ministre malaisien à Putrajaya, Malaisie le 28 janvier 2020. REUTERS / Lim Huey Teng / File Photo

KUALA LUMPUR (Reuters) – La Malaisie prévoit d'atteindre son objectif de 30 millions de touristes record cette année en réorientant ses efforts de marketing vers les marchés locaux et autres alors que les arrivées en provenance de Chine touchées par les coronavirus chutent, a déclaré mercredi à Reuters un responsable du tourisme.

L'épidémie arrive à un mauvais moment, alors que le pays pousse son programme «Visit Malaysia 2020» pour relancer son économie en bégaiement, la troisième plus grande d'Asie du Sud-Est. Le tourisme représente 11,8% du produit intérieur brut de la Malaisie, avec 28 millions d'arrivées l'année dernière, dont 11% en provenance de Chine, selon les données.

Bien que les chiffres sur les arrivées de touristes pour janvier ne soient pas encore disponibles, la Malaisie a imposé une interdiction temporaire aux visiteurs des provinces chinoises placées sous contrôle par le gouvernement chinois, dans le but d'endiguer la propagation du coronavirus. Jusqu'à présent, la Malaisie a signalé 22 cas confirmés.

"Si nous insistons pour redoubler d'efforts pour encourager les voyageurs malaisiens sur nos côtes, nous espérons stimuler notre économie et, par conséquent, contrer les pertes dues à la baisse du nombre de touristes étrangers", a déclaré Musa Yusof, directeur général de l'agence gouvernementale Tourism Malaysia. .

Il a déclaré que l'agence avait également une stratégie de «gain rapide» consistant à accélérer les promotions en Asie du Sud-Est, au Moyen-Orient, en Asie centrale et en Asie du Sud.

Selon l'Association malaisienne des agences de voyages et de voyages (MATTA), les touristes des autres pays d'Asie du Sud-Est et de l'Inde sont parmi les autres grands contributeurs au décompte des visiteurs.

Reportage de Liz Lee; Montage par Kenneth Maxwell

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *