Dernières Nouvelles | News 24

La Maison Blanche dénonce les manifestations anti-israéliennes — RT World News

Des manifestants ont manifesté lors d’un événement à Wall Street en l’honneur des 364 Israéliens tués le 7 octobre.

L’administration du président américain Joe Biden a condamné une manifestation pro-palestinienne qui s’est tenue devant une exposition à New York commémorant la mort, le 7 octobre, d’Israéliens participant à un festival de musique près de Gaza.

Des centaines de personnes se sont rassemblées lundi soir à Manhattan et ont défilé sur le lieu de l’exposition Nova Festival, portant Drapeaux palestiniens et banderoles du Hamas et du Hezbollah.

« L’antisémitisme n’a pas sa place aux États-Unis » Le porte-parole de la Maison Blanche, Andrew Bates, a déclaré dans un communiqué, qualifiant le comportement des manifestants « effroyable » ainsi que « scandaleux et déchirant. »

« Les bannières profanes des organisations terroristes ne devraient flotter nulle part, surtout pas dans les rues américaines. » » dit Bates.

L’exposition du Nova Festival a été installée dans le Lower Manhattan, près du bâtiment de la Bourse de New York. Il commémore les 364 personnes tuées le 7 octobre de l’année dernière, lors de la série d’attaques du Hamas contre Israël.

Des vidéos circulant sur les réseaux sociaux montraient des manifestants pro-palestiniens devant la salle en train de scander « Israël, va en enfer » et « Vive l’Intifada » le mot arabe pour soulèvement.





Une personne a été arrêtée lors de la manifestation, selon la police de New York.

La fête Nova « C’était une rave à côté d’un camp de concentration », Nerdeen Kiswani, militant du groupe pro-palestinien Within Our Lifetime, a écrit sur X (anciennement Twitter). Elle a appelé l’exposition « la propagande utilisée pour justifier le génocide en Palestine. »

Kiswani a déclaré que certains des manifestants rassemblés à Union Square avaient spontanément décidé de marcher vers Wall Street, où se trouvait l’exposition. La manifestation d’Union Square a été surnommée la « Jour de colère pour Gaza ».

Une manifestation pro-palestinienne à Washington, DC, samedi, comprenait des banderoles soutenant Al-Qassam, la branche armée du Hamas, et des chants appelant le Hezbollah à « Tuez un autre sioniste maintenant. » L’un des manifestants a été photographié avec une pancarte « Putain d’Israël, soutenez le Hamas. »

Lien source