Skip to content

Le Capitole américain est vu à Washington, États-Unis, le 26 mars 2019. REUTERS / Brendan McDermid

WASHINGTON (Reuters) – Les législateurs de la Chambre des représentants des États-Unis ont annoncé jeudi avoir envoyé des lettres demandant des documents et des informations à trois entreprises responsables de la détention d'immigrants clandestins arrêtés par des agents d'immigration américains.

Le comité de surveillance de la Chambre et son sous-comité des droits et libertés civils ont envoyé des lettres à CoreCivic Inc (CXW.N), Geo Group Inc (GEO.N) et DC Capital Partners LLC à la recherche d’informations sur les installations qu’elles exploitent sous contrat avec le gouvernement américain.

"Le comité enquête sur l'utilisation croissante par le gouvernement Trump de sous-traitants à but lucratif pour détenir des dizaines de milliers d'immigrés, y compris une série inquiétante de rapports sur la santé et la sécurité", ont écrit les représentants Elijah Cummings et Jamie Raskin.

Les deux démocrates ont déclaré que l'administration Trump avait "considérablement augmenté" les dépenses en contrats avec des sociétés à but lucratif qui exploitent des centres de détention.

Comprehensive Health Services, une société appartenant à DC Capital Partners, a reçu 545 millions de dollars de contrats du département de la Sécurité intérieure pour exploiter le Homestead Shelter en Floride depuis le début de 2018, ont-ils déclaré dans un communiqué.

Le groupe GEO a reçu 300 millions de dollars de nouveaux contrats de la part d'Immigration and Customs Enforcement (ICE) en 2017, en hausse de 100 millions de dollars par rapport à l'année précédente, et de 342 millions de dollars en 2018. CoreCivic a reçu 135 millions de dollars en subventions ICE en 2017, en hausse de 36 millions de dollars année, et ont obtenu près de 141 millions de dollars de contrats en 2018, ont-ils déclaré.

Dans une lettre séparée à ICE, les deux législateurs ont demandé des copies des contrats avec les trois entreprises et des documents expliquant comment ICE garantit que les centres de détention gérés par les sous-traitants respectent les normes établies par le Department of Homeland Security.

Reportage de David Alexander; Édité par Chizu Nomiyama et Jonathan Oatis

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *