Actualité culturelle | News 24

La loi sur le vote par correspondance n’a pas changé… pour le moment – ​​Shaw Local

«Les juges électoraux ne sont plus tenus de faire correspondre les signatures sur le courrier des bulletins de vote? Est-ce vrai? Fraude électorale légalisée ?

Ce n’est pas vrai, RC, mais la question a ses racines dans la vraie législation. Permettez-moi de vous expliquer.

La représentante d’État Katie Stuart, D-Edwardsville, a présenté Projet de loi interne 45 le 13 janvier 2021, premier jour de la 102e Assemblée générale. Le 5 janvier 2023, au cours de la dernière semaine de cette session, le président du Sénat Don Harmon, D-Oak Park, a déposé une amendement au solque le Sénat a adopté 39-16; la Chambre a approuvé 69-40 le jour suivant.

Il y a beaucoup plus d’histoire procédurale, mais la principale chose à savoir est que le gouverneur JB Pritzker n’a pas agi sur le projet de loi. Bien que nous soyons maintenant à la 103e Assemblée générale, il a jusqu’à début mars pour prendre sa décision de signer ou non le projet de loi.

A quoi sert le projet de loi ? Pertinent pour l’e-mail du lecteur, il modifie le Code électoral. La loi actuelle concernant les bulletins de vote par correspondance stipule qu’un “juge électoral ou fonctionnaire doit comparer la signature de l’électeur sur l’enveloppe de certification de ce vote par correspondance avec la signature de l’électeur enregistrée au bureau de l’autorité électorale”.

Si le gouverneur approuve, les responsables seront également autorisés à comparer les signatures avec la demande d’un électeur pour un bulletin de vote par correspondance.

La clause insérée entre “la” et “signature” dans le passage ci-dessus – “la signature de l’électeur sur la demande vérifiée conformément à l’article 19-4 ou la” – précise que les agents électoraux doivent d’abord vérifier la signature de la demande afin de l’utiliser pour faire correspondre un bulletin de vote, mais le malaise avec cette disposition est la fissure à travers laquelle les opposants trouvent de la place pour faire valoir que la proposition permet la fraude par correspondance.

Tous les électeurs de l’Illinois doivent d’une manière ou d’une autre prouver leur identité pour s’inscrire, puis à nouveau pour voter. Pour voter en personne, la plupart d’entre nous se connectent devant un juge électoral qui le montre à un partenaire pour confirmation, ce qui se produit avant l’émission d’un bulletin de vote. Les électeurs absents ne voient pas ce processus de vérification en personne, mais il n’en est pas moins nécessaire.

Une semaine après que la Chambre a adopté HB 45 tel que modifié, la National Public Radio a publié un rapport sur les taux de rejet des bulletins de vote par correspondance depuis les élections générales de novembre. Les responsables de l’Illinois ont déclaré que les juges avaient rejeté 21 180 des 814 593 bulletins de vote postés. C’était le sixième plus grand nombre de rejets à l’échelle nationale et le deuxième en pourcentage.

À 2,6 %, l’Illinois ne devançait que le Texas (2,7 % – 9 348 sur 345 697 bulletins de vote par la poste) et devançait confortablement la troisième place de l’Oklahoma (1,8 % – 1 327 sur 71 978). Le plus petit taux de rejet était le Vermont, 0,1% (227 sur 196 606) et le total le plus bas était la Virginie-Occidentale, qui a accepté tous sauf 10 des 3 805 bulletins de vote par la poste.

Pour savoir comment voter par correspondance dans votre juridiction, visitez tinyurl.com/VBMlist. La date limite de candidature pour l’élection consolidée du 4 avril est le 30 mars.

Scott T. Holland écrit sur les problèmes du gouvernement de l’État pour Shaw Media. Suivez-le sur Twitter @sth749. Il est joignable au sholland@shawmedia.com.

Articles similaires