Skip to content

Les visiteurs passent devant le stand de Huawei le premier jour du Mobile World Congress à Barcelone le 27 février 2017 à Barcelone.

Lluis Gene | AFP | Getty Images

Huawei a annoncé un ralentissement de la croissance des bénéfices en 2019 alors que la liste noire américaine du géant chinois de la technologie pesait sur ses activités.

Pendant ce temps, un haut dirigeant de l'entreprise a déclaré à CNBC que l'impact du coronavirus sur ses activités n'était pas clair.

Le chiffre d'affaires de l'année dernière s'est élevé à 858,8 milliards de yuans (123 milliards de dollars), soit une augmentation de 19,1% d'une année sur l'autre en termes de yuans. Le bénéfice net s'est élevé à 62,7 milliards de yuans (9 milliards de dollars), marquant une augmentation de 5,65% par rapport à l'année dernière. C'est plus lent que la croissance des bénéfices de 25% rapportée en 2018 et 28% en 2017.

Eric Xu, président tournant de Huawei, a déclaré mardi à CNBC dans une interview que la société avait raté ses propres objectifs. Début 2019, Huawei prévoyait un chiffre d'affaires d'environ 858,8 milliards de yuans, soit 123 milliards de dollars, avec lequel il a finalement terminé l'année. Mais en avril de l'année dernière, il s'apprêtait à réviser cet objectif à 135 milliards de dollars.

En mai, cependant, la société a été inscrite sur la liste des entités américaines, une liste noire qui restreint les entreprises américaines faisant affaire avec elle. Cela incluait des sociétés comme Google qui n'était plus autorisée à concéder sous licence son système d'exploitation mobile Android à la société chinoise.

Xu a blâmé la liste noire pour le manque à gagner de 12 milliards de dollars.

"Nous n'avons pas atteint nos objectifs révisés, qui étaient la barre des 135 milliards de dollars. Nous étions en retard de 12 milliards de dollars. Ce sont les résultats des sanctions américaines", a déclaré Xu mardi, selon une traduction de CNBC de ses commentaires en mandarin.

"Nous avons dû faire face aux défis de la continuité d'approvisionnement et nous avons dû faire face aux défis d'approvisionnement à court terme, afin de fournir certains produits à nos clients. Et nous avons également dû augmenter nos investissements en R&D (recherche et développement), "Xu a ajouté, expliquant pourquoi la croissance du bénéfice net a ralenti. C'était selon une traduction fournie par Huawei.

Huawei a connu une année difficile en 2019 alors que les États-Unis poursuivaient leur campagne pour tenter d'empêcher l'entreprise de déployer la 5G dans le monde. Les réseaux mobiles de nouvelle génération connus sous le nom de 5G promettent des vitesses de données ultra-rapides et la capacité de soutenir les technologies futures comme les voitures sans conducteur.

Washington a soutenu que Huawei représente un risque pour la sécurité nationale, arguant que sa technologie de mise en réseau pourrait être utilisée par la Chine pour l'espionnage. Huawei a nié à plusieurs reprises les allégations.

Faiblesse des consommateurs après le blocage de Google

Une grande partie du manque à gagner de Huawei s'est produite dans la division grand public, qui représentait plus de 54% des ventes totales de la société en 2019. Elle a dépassé l'activité principale des équipements de réseau de Huawei pour devenir la plus grande division en 2018.

"C'est le secteur de la consommation de Huawei qui a été le plus touché", a déclaré Xu.

L'unité, qui comprend les smartphones et les ordinateurs portables, a généré des revenus de 467,3 milliards de yuans ou 66,93 milliards de dollars en 2019. C'était 10 milliards de moins que ce que Huawei visait.

"Nous considérons le secteur de la consommation, si tout se déroule sans être perturbé l'année dernière, les revenus provenant du secteur de la consommation seraient d'au moins 10 milliards de dollars américains de plus que les chiffres que nous avons réellement atteints", a-t-il ajouté.

Il a attribué cela à nouveau aux effets de la liste noire des États-Unis, ce qui signifiait que les applications Google sous licence ne pouvaient pas être sur ses smartphones. Ce n'est pas un gros problème en Chine où les services Google sont interdits et les consommateurs chinois ont des alternatives. Mais sur les marchés internationaux, Huawei vend ses téléphones avec le système d'exploitation Android de Google qui comprend des applications telles que Gmail ou Google Maps.

Huawei a maintenant lancé deux smartphones phares sans licence Google Android – le Mate 30 l'année dernière et le P40 plus tôt ce mois-ci.

Le géant chinois de la technologie a quand même réussi à devenir le deuxième fabricant mondial de smartphones en termes de parts de marché en 2019, dépassant Apple, principalement en doublant ses efforts en Chine.

"La Chine a contribué à environ trois smartphones sur cinq vendus pour Huawei dans le monde en 2019 et cela est sur le point d'augmenter encore en 2020", a déclaré à CNBC Neil Shah, directeur de recherche chez Counterpoint Research..

Approvisionnement «entièrement restauré» après le coronavirus

L'épidémie de coronavirus en Chine au début de l'année a forcé le pays à fermer ses portes. Cela a conduit à la fermeture des entreprises pendant une longue période et à la fermeture des usines.

Huawei s'appuie sur la fabrication en Chine pour tout, de l'équipement de réseau aux smartphones. Mais la société affirme que ses "activités de production" en Chine sont désormais "entièrement rétablies", bien qu'il soit trop tôt pour connaître l'impact exact du coronavirus sur ses activités.

"Maintenant, nous sommes en mesure d'évaluer le niveau d'impact de la pandémie sur les performances de notre marché en Chine. Mais à ce stade, compte tenu de la propagation continue de la pandémie dans le monde, il est très difficile de dire quelle est la taille l'impact sur notre entreprise pourrait être ", a déclaré Xu.

Lorsqu'on lui a demandé si Huawei serait en mesure de répondre à la demande de ses clients, Xu a déclaré qu'il devrait pouvoir le faire à "court terme", mais "si la pandémie de coronavirus se prolonge et ne peut pas être contenue à l'échelle mondiale et certains de nos fournisseurs arrêtent la production, nous allons inévitablement rencontrer des difficultés à long terme. "