La Ligue des champions est de retour! Voici ce que vous avez peut-être manqué

Cela fait deux mois que nous n’avons pas regardé pour la dernière fois l’action de la Ligue des champions, les phases de groupes se terminant début décembre.

Mais n’ayez crainte, la compétition 2020-21 devrait reprendre vie mardi alors que la phase à élimination directe démarre avec le premier lot de huitièmes de finale et le dernier ballon de match officiel, qui sera utilisé jusqu’au bout. jusqu’à la finale, a également été révélé.

L’Adidas Finale Istanbul 21 est un clin d’œil au design emblématique « starball » d’Adidas, qui célèbre son 20e anniversaire cette année après avoir été introduit pour la première fois en 2001, et incorpore des motifs de panneaux tirés de chacun des 20 derniers ballons de la finale de la Ligue des champions, avec de fines bannières rouges marquant l’année et la ville hôte pertinentes pour chacun d’eux.

Maintenant que la Ligue des champions est de retour à l’ordre du jour et que le nouveau ballon est prêt à rouler, voici un rappel sur certaines des choses les plus notables qui se sont produites dans la compétition jusqu’à présent cette saison.

– Diffusez ESPN FC Daily sur ESPN + (États-Unis uniquement)
– Guide du spectateur ESPN +: Bundesliga, Serie A, MLS, FA Cup et plus

Ronaldo a vaincu Messi

Deux ans (947 jours pour être exact) depuis leur dernière rencontre, les goliaths jumeaux des temps modernes Messi et Ronaldo se sont affrontés sur le même terrain lors de la sixième et dernière semaine de match de Ligue des champions avant la pause hivernale.

Le Barça avait un coussin de trois points sur la Juve en tête du groupe G avant le match, mais cela a rapidement disparu lorsque Ronaldo et ses cohortes sont sortis victorieux. C’était la 36e fois que Ronaldo et Messi se rencontraient sur le terrain, et le premier est arrivé en tête, marquant deux fois alors que son grand rival luttait pour prendre pied dans le match.

La Juve s’est imposée 3-0 dans la nuit, s’assurant qu’elle a terminé la campagne en tant que vainqueur de groupe, après avoir dépassé ses adversaires pour sceller la première place avec la plus petite des marges.

– Les affrontements les plus mémorables de Ronaldo et Messi

Rashford a déjoué le PSG (encore)

Marcus Rashford a produit encore plus d’héroïques tardives alors que Manchester United battait le PSG sur son propre sol pour la deuxième année consécutive.

Il y a eu une controverse la saison précédente, car une pénalité de temps d’arrêt (donnée par VAR pour le handball contre Presnel Kimpembe) de Rashford a assuré une victoire spectaculaire 3-1 contre les Parisiens pour permettre à United de progresser en huitièmes de finale à l’extérieur.

Avancez jusqu’en octobre 2020 et Rashford l’a encore une fois laissé extrêmement tard (à la 87e minute) alors que l’équipe d’Ole Gunnar Solskjaer a lancé sa campagne du groupe H avec une victoire 2-1 au Parc des Princes, bien que les choses ne se soient pas si bien passées dans le retour du jeu (voir ci-dessous).

Les détenteurs de la Ligue des champions semblent bien placés pour défendre leur couronne, étant restés invaincus tout au long de la phase de groupes 2020-21.

Les Bavarois sont invaincus dans la compétition depuis 2018-19, lorsqu’ils sont tombés à une défaite 3-1 contre Liverpool au match retour des huitièmes de finale, et depuis lors, ils ont joué 16 matchs et en ont remporté 15, avec un 1- 1 match nul contre l’Atletico Madrid au stade Metropolitano en décembre, le seul défaut (relativement mineur) sur leur cahier par ailleurs sans défaut.

En effet, les nouveaux vainqueurs du Sextuple de Hansi Flick sont à nouveau sous une forme impérieuse, ayant marqué 18 buts en six sorties de phase de groupes jusqu’à présent – beaucoup plus que toute autre équipe.

Haaland a battu des records

Après avoir fait un début prodigieux dans sa carrière en Ligue des champions, Erling Haaland a poursuivi sa forme incroyable dans sa deuxième saison.

L’attaquant du Borussia Dortmund a battu plus de records en devenant le joueur le plus rapide de l’histoire à atteindre 10 et 15 buts en Ligue des champions.

Il a fallu sept matchs à Haaland pour porter son total à 10, puis seulement 12 matchs pour marquer 15 buts – un record précédemment détenu conjointement par Ruud van Nistelrooy et Roberto Soldado, qui ont tous deux mis 19 matchs pour atteindre la barre des 15 buts.

Le Norvégien de 20 ans a atteint son dernier cap en marquant deux fois lors de la victoire 3-0 de Dortmund sur le Club de Bruges fin novembre, dont le deuxième était également le 300e but du club allemand dans la compétition.

Dans l’état actuel des choses, Haaland est le meilleur buteur de la Ligue des champions cette saison, rejoignant Alvaro Morata, Neymar et Marcus Rashford avec six buts chacun – et c’est une blessure qui l’exclut des deux derniers matches de groupe de Dortmund.

jouer

0:49

Jurgen Klinsmann partage ses réflexions sur le match de Ligue des champions du Borussia Dortmund avec Séville.

La cohérence étant déjà un problème, le Real Madrid a démarré sa campagne de groupe 2020-21 en perdant 3-2 contre Shakhtar Donetsk au Bernabeu.

Los BlancosLes aspirations floues de remporter un 14e titre en Ligue des champions semblaient être en lambeaux alors qu’ils ont ensuite perdu le match retour contre le Shakhtar, tombant sur une défaite 2-0 en Ukraine début décembre (leur troisième défaite en cinq matchs toutes compétitions confondues), laissant les Espagnols troisième du groupe B avec un match à jouer.

Heureusement, le Real s’est rallié pour battre le Borussia Monchengladbach lors de la dernière journée de match, avec des résultats ailleurs signifiant que l’équipe assiégée de Zinedine Zidane a bondi de plusieurs échelons pour finir en quelque sorte comme vainqueurs de groupe.

Ils sont venus bien quand cela importait et se sont faufilés jusqu’aux KO, mais les performances n’ont pas été exactement stellaires dans les mois qui ont suivi, et une défaite humiliante de la Copa del Rey contre Alcoyano il y a quelques semaines n’a fait qu’accroître la pression. sur les épaules de Zidane.

Avec sept matchs importants encore entre le Real et la finale à Istanbul, quelle chance leur reste-t-il en réserve?

Les managers ont fait quelques pas

Zidane tient pour le moment au Real Madrid, mais plusieurs clubs de la Ligue des champions ont relevé leurs entraîneurs en chef de leurs responsabilités depuis le début des vacances d’hiver.

Bien qu’il ait terminé en tête de son groupe, Chelsea a mis fin au mandat de 18 mois de Frank Lampard en janvier, remplaçant la légende du club par Thomas Tuchel.

De même, Tuchel avait été chargé de diriger le PSG au sommet du groupe H, mais a été limogé en janvier pour laisser la place à l’ancien patron de Tottenham, Mauricio Pochettino, pour entrer dans la brèche.

Pochettino aura maintenant hâte de prendre en charge le PSG en Europe pour la première fois, bien qu’il commencera par un vrai baptême du feu – un affrontement à élimination directe en huitièmes de finale contre Barcelone.

jouer

1:52

Frank Leboeuf et Shaka Hislop évaluent les performances de Chelsea depuis que Thomas Tuchel a remplacé Frank Lampard.

Man City a traversé

Manchester City a traversé sa campagne de groupe avec cinq victoires en six sorties, les seuls points perdus après un match nul 0-0 contre Porto début décembre.

L’équipe de Pep Guardiola a dominé le Groupe C de manière imperturbable avant de poursuivre sa forme dominante sur la scène nationale pendant la période hivernale.

City occupe désormais une belle position au sommet de la Premier League après avoir récemment établi un record du plus grand nombre de victoires consécutives dans toutes les compétitions de tous les clubs de haut niveau de l’histoire du football anglais. En effet, une victoire de routine 3-1 contre Swansea en FA Cup le week-end dernier a vu City entrer dans le livre des records en accumulant sa 15e victoire sur le rebond dans toutes les compétitions nationales – une séquence au cours de laquelle ils ont marqué 40 buts et concédé juste cinq.

Ils affrontent maintenant le Borussia Monchengladbach lors de la prochaine phase de la Ligue des champions, la partie allemande risquant de trembler dans ses bottes à l’idée même d’affronter une équipe dans une forme aussi effrénée.

L’implosion de Liverpool a commencé

Depuis que Liverpool a subi une défaite 2-0 à domicile en Ligue des champions contre l’Atalanta à la fin du mois de novembre – perdant un match de compétition à Anfield par une marge de plus d’un but pour la première fois en 137 matches – la pourriture l’a mis , et leurs résultats ultérieurs ont été partout.

Tout n’a pas été mauvais, mais avec seulement sept victoires en 16 matchs, il est juste de dire que l’équipe autrefois dominante de Jurgen Klopp a eu du mal depuis cette nuit qui donne à réfléchir.

Plus récemment, trois défaites lors de leurs cinq derniers matchs ont vu Liverpool éliminé de la FA Cup et reculer de 13 points derrière le leader Man City dans leur quête de plus en plus improbable pour défendre le titre de Premier League.

Maintenant que la Ligue des champions offre un nouvel espoir, les hommes de Klopp chercheront à recentrer leurs efforts et à arrêter la crise avec une performance résurgente contre le RB Leipzig en huitièmes de finale.

Manchester United n’a pas réussi

Et où sont United, les demi-vainqueurs précités du PSG, dans tout ça?

Eh bien, vous pourrez voir l’équipe d’Ole Gunnar Solskjaer affronter la Real Sociedad en huitièmes de finale de la Ligue Europa jeudi soir.

Comme vous vous en souvenez peut-être, United a été renvoyé de la Ligue des champions lorsqu’ils ont perdu 3-2 contre le RB Leipzig – la première fois que le club est éliminé en phase de groupes de la compétition depuis 2015-16, lorsque Louis van Gaal était à la barre.