La lecture est flippin ‘génial!  Les bénévoles de Kelowna ont besoin d’aide pour continuer à aider les gens – Kelowna Capital News

Qu’il s’agisse de feuilleter des hamburgers ou de feuilleter des pages, la Project Literacy Central Okanagan Society prend des mesures contre les obstacles à l’éducation à Kelowna.

La Project Literacy Society a organisé une collecte de fonds Raise-A-Reader BBQ au Landmark District le 28 septembre, comme l’un des derniers événements du Mois de l’alphabétisation.

La société offre aux étudiants et aux adultes un tutorat individuel pour améliorer leur capacité de lecture. Pour les enfants d’âge scolaire, l’objectif est d’amener les élèves à un niveau de lecture approprié. Project Literacy est particulièrement important pour les élèves qui n’ont pas la possibilité de pratiquer la lecture avec un parent ou un tuteur à la maison, a déclaré Paul Zuurbier, directeur exécutif de Project Literacy Society.

Zuurbier a expliqué que le besoin de supports de lecture supplémentaires a augmenté en raison d’un afflux récent de réfugiés de pays non anglophones. La société d’alphabétisation a des bénévoles pour aider les personnes de tous âges à atteindre leurs objectifs de lecture.

Dernièrement, il y a eu un besoin accru d’éducation des adultes avec l’afflux récent de réfugiés ukrainiens dans l’Okanagan, a déclaré Zuurbier.

L’organisme de bienfaisance est dirigé par des bénévoles et a désespérément besoin de soutien supplémentaire de la part de la communauté, y compris de bénévoles supplémentaires.

Lors de l’événement BBQ, il y avait un panneau de bénévoles où certaines personnes se sont inscrites. Pour en savoir plus sur l’organisme, visitez projectliteracy.ca.

La Project Literacy Society organise également une collecte de fonds pour le lavage de voitures à Skogies, qui se poursuivra jusqu’au 29 septembre.

Si vous êtes intéressé à faire du bénévolat ou souhaitez plus d’informations, contactez admin@projectliteracy.ca.


@Rangers_mom
Jacqueline.Gelineau@kelownacapnews.com
Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter et abonnez-vous à notre quotidien et abonnez-vous à notre newsletter quotidienne.

Ville de KelownaEnfants immigrantsréfugiés