La jeunesse palestinienne déterminée à continuer le parkour malgré sa jambe perdue

A l’aide de ses béquilles, Mohamed Aliwa saute d’un bloc de béton à un autre, déterminé que sa jambe manquante ne l’empêchera pas de pratiquer le sport qui le passionne: le parkour.

Le Palestinien de 18 ans a été amputé de la jambe droite sous le genou en 2018 après avoir été abattu lors de manifestations le long de la frontière de Gaza avec Israël.

Aliwa rêvait de devenir un professionnel du parkour et a décidé qu’il ne laisserait pas son handicap l’empêcher de l’atteindre.

«J’ai demandé à mes amis de m’aider à marcher et, petit à petit, j’ai fini par bouger et sauter presque comme eux», dit-il.

Maintenant, il se rend dans un centre de réhabilitation dans le nord de l’enclave palestinienne au moins une fois par semaine pour s’entraîner.