La Guinée privée de ses droits d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations

Le Maroc est désormais prêt à postuler pour accueillir la compétition de football du continent en 2025

La Confédération africaine de football (CAF) a privé la Guinée de son droit d’organiser la Coupe d’Afrique des nations en 2025, comme l’a confirmé le président de l’instance.

Le président de la CAF, Patrice Motsepe, a fait cette annonce vendredi depuis Conakry, la capitale guinéenne, révélant que la compétition continentale de haut niveau se dirigera ailleurs en raison d’un manque d’infrastructures et d’installations suffisantes.

“La Coupe des Nations 2025 attribuée à la Guinée n’aura pas lieu là-bas car nous ne sommes pas encore prêts en Guinée”, a déclaré Motsepe, après avoir rencontré les principaux membres du gouvernement de transition guinéen.

Lire la suite

Une nation africaine furieuse contre “l’appropriation culturelle” des maillots de football

La Guinée a d’abord remporté le droit d’accueillir l’édition 2023 de la Coupe d’Afrique des Nations en 2014, mais on lui a ensuite demandé si elle pouvait accueillir en 2025.

En août dernier, la junte militaire guinéenne a souligné qu’elle s’était engagée à accueillir le tournoi en 2025, ce qui serait de « intérêt national et prioritaire ».

Selon Motsepe, cependant, la décision de la CAF de déplacer la Coupe d’Afrique des Nations ailleurs a été prise en juillet lorsque le gouvernement de transition guinéen a été informé de cette décision.

“La CAF va demander à recevoir de nouvelles offres car l’infrastructure et les installations ne sont pas appropriées ou prêtes pour que la CAF accueille la Coupe des Nations 2025 en Guinée, et c’est la base de la décision”, Motsepe ajouté.

Motsepe, originaire d’Afrique du Sud, a déclaré qu’il s’était rendu à Conakry pour discuter avec les autorités locales de la manière dont la Guinée pouvait amener son infrastructure au niveau requis pour accueillir des tournois majeurs.

Réagissant au développement, le ministre guinéen des sports, Lansana Bea Diallo, a admis que son pays ne disposait pas des installations nécessaires pour organiser le plus grand événement sportif d’Afrique en 2025.

Lire la suite

Aurelio De Laurentiis a déclenché la colère avec ses propos.  © SSC NAPOLI via Getty Images
La Fédération demande une action suite aux commentaires du président italien sur l’Afrique

“C’est vrai que nous n’avons rien comme arguments pour pouvoir convaincre le président de la CAF que nous serons prêts pour la Coupe des Nations 2025”, a avoué Diallo.

« Mais je souligne que le président et le premier ministre guinéens ont promis au président de la CAF et aux membres qui ont pris cette décision que nous mettrons tout en place pour créer toutes les infrastructures qui permettront à ce pays de se développer.

Après avoir accueilli la finale de la Coupe d’Afrique des Nations féminine 2022 cet été, le Maroc a l’intention de postuler pour le bon hôte de l’événement 2025, selon une source de la Fédération royale marocaine de football qui s’est entretenue avec la BBC.