La France prudente après l’Autriche et l’Allemagne imposent des mesures strictes

La jeune ministre française de l’Industrie Agnès Pannier-Runacher à Paris le 18 octobre 2021.

ÉRIC PIERMONT | AFP | Getty Images

La ministre française de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, a déclaré vendredi que le gouvernement surveillait « très prudemment » la dernière vague d’infections au Covid-19 en Europe, exhortant les citoyens à se faire vacciner pour s’assurer que des mesures plus strictes ne seront pas nécessaires.

Il survient à un moment où de nombreux pays d’Europe imposent des restrictions de santé publique plus strictes pour faire face à une forte augmentation des infections à Covid.

Plus tôt vendredi, l’Autriche est devenue cet automne le premier pays d’Europe occidentale à imposer un verrouillage national complet.

L’Organisation mondiale de la santé a de nouveau reconnu l’Europe comme « à l’épicentre » de la pandémie de coronavirus, la région représentant la grande majorité des nouveaux cas et des décès ces dernières semaines.

« La situation semble être, et comme vous pouvez le voir, je suis prudent, légèrement meilleure qu’en Autriche et qu’en Allemagne. C’est peut-être parce que nous avons atteint un niveau de couverture vaccinale assez élevé », a déclaré Pannier-Runacher à Karen de CNBC. Tso vendredi.

« Nous avons une sorte de contrôle strict sur la situation sanitaire mais évidemment nous suivrons cela de près dans les prochains jours », a-t-elle ajouté.

La France a enregistré jeudi 20 366 infections à Covid, enregistrant plus de 20 000 nouvelles infections quotidiennes pour la deuxième journée consécutive alors que la dernière vague de l’épidémie s’accélère.

Environ 69 % de la population française sont entièrement vaccinés contre le coronavirus. C’est légèrement plus élevé que le taux de vaccination en Autriche et en Allemagne, bien que nettement derrière des pays comme l’Espagne et le Portugal.

Un porte-parole du gouvernement français a déclaré plus tôt cette semaine qu’aucune mesure supplémentaire n’était à l’ordre du jour, ajoutant que l’accent serait mis sur la vaccination pour limiter le nombre de personnes admises à l’hôpital.

« Veuillez vous faire vacciner »

Lorsqu’on lui a demandé si le coup économique d’un autre verrouillage serait comparable à la première vague d’infections à Covid en Europe l’année dernière, Pannier-Runacher a répondu: « Je ne pense pas parce que nous savons maintenant comment nous organiser. »

« Mais ce ne serait pas une bonne nouvelle pour être en mesure de prendre des mesures de contrôle plus strictes. C’est pourquoi nous incitons les gens à se faire vacciner et ce sera mon message clé : veuillez vous faire vacciner », a-t-elle déclaré. .

Pendant ce temps, environ 68% de la population allemande a été complètement vaccinée. Les deux pays ont l’un des taux de vaccination les plus bas d’Europe occidentale.

Allemagne signalé plus de 65 000 nouveaux cas jeudi, les responsables de la santé avertissant que le nombre réel de cas pourrait être deux ou trois fois plus élevé. La chancelière Angela Merkel a déclaré plus tôt cette semaine que la dernière vague de Covid frappait le pays de « pleine force ».

— Chloe Taylor de CNBC a contribué à ce rapport.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *