Dernières Nouvelles | News 24

La France, l’Allemagne et le Royaume-Uni condamnent l’escalade nucléaire iranienne

(16 juin 2024 / JNS)

La France, l’Allemagne et le Royaume-Uni ont condamné samedi les dernières mesures prises par l’Iran pour étendre son programme nucléaire.

« L’Iran a pris de nouvelles mesures pour affaiblir le JCPOA, en exploitant des dizaines de centrifugeuses avancées supplémentaires sur le site d’enrichissement de Natanz et en annonçant qu’il installera des milliers de centrifugeuses supplémentaires sur ses sites de Fordow et de Natanz », ont-ils déclaré dans un communiqué. La version anglaise a été publiée sur le site Web du gouvernement britannique.

Les mesures prises par l’Iran augmenteront à la fois ses stocks d’uranium et sa capacité d’enrichissement, qui dépassent déjà largement les limites du JCPOA, ont déclaré les trois puissances occidentales.

Le JCPOA, ou Plan d’action global commun, communément appelé accord sur le nucléaire iranien, a été signé en 2015 par l’Iran et plusieurs puissances mondiales. Il a limité le programme nucléaire iranien en échange d’un allègement des sanctions.

La décision de l’Iran « comporte d’importants risques de prolifération », ont-ils déclaré, soulignant que la décision de Téhéran d’augmenter la capacité de production de son usine souterraine de Fordow est « particulièrement préoccupante ».

Leur déclaration fait suite à celle de vendredi des dirigeants du Groupe des Sept (G7) mettant en garde l’Iran contre la poursuite de son programme d’enrichissement nucléaire.

« Nous exhortons Téhéran à cesser et à inverser l’escalade nucléaire, ainsi qu’à mettre un terme aux activités continues d’enrichissement de l’uranium qui n’ont aucune justification civile crédible », indique le communiqué. Reuters.

Le G7 s’est également déclaré prêt à imposer de nouvelles mesures si Téhéran transférait des missiles balistiques à la Russie.

En réponse à la déclaration du G7, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Nasser Kanaani, a appelé dimanche le groupe à prendre du recul par rapport à ses « politiques destructrices du passé ».

« Toute tentative de lier la guerre en Ukraine à la coopération bilatérale entre l’Iran et la Russie est un acte qui n’a que des objectifs politiques partiaux », a déclaré Kanaani.

Il a ajouté que certains pays « recourent à de fausses déclarations pour maintenir les sanctions » contre l’Iran.

Le stock iranien d’uranium enrichi à 60 % a augmenté de 20,6 kilogrammes (45,5 livres) depuis février, selon un rapport confidentiel de l’AIEA fin mai.

Le document révèle que Téhéran a accumulé 142,1 kilogrammes (313,2 livres) d’uranium enrichi à 60 %. Ce niveau d’enrichissement n’est qu’une étape technique par rapport à un enrichissement à 90 %, considéré comme de qualité militaire.

Selon la définition de l’AIEA, il est techniquement possible de créer une bombe atomique avec environ 42 kilogrammes (92,5 livres) d’uranium enrichi à 60 % si le matériau est enrichi à 90 %.

Selon l’AIEA, le stock total d’uranium enrichi de l’Iran s’élève désormais à 6 201,3 kilogrammes (13 671,5 livres), soit une augmentation de 675,8 kilogrammes (1 489,8 livres) en trois mois.

Après des réunions avec des responsables iraniens début mai, le chef de l’AIEA, Rafael Grossi, a déclaré aux journalistes que la coopération de Téhéran avec l’organisation avait été « totalement insatisfaisante » ces derniers mois et a exhorté le pays à adopter des mesures « concrètes » pour répondre aux préoccupations.

Il y a également eu récemment des menaces iraniennes de poussée vers la bombe.

Le 9 mai, un conseiller du guide suprême Ali Khamenei a déclaré que Téhéran armerait son programme nucléaire si Israël « menaçait son existence ».

En mai également, un député proche du régime a suggéré que le pays possédait peut-être déjà une bombe atomique, déclarant : « À mon avis, nous avons obtenu l’arme nucléaire, mais nous ne l’annonçons pas. »

Tu as lu 3 articles ce mois-ci.

Inscrivez-vous pour recevoir un accès complet à JNS.

Israël est en guerre. JNS combat le flux de désinformation sur Israël avec des reportages réels, honnêtes et factuels. Afin de proposer cette couverture approfondie et impartiale d’Israël et du monde juif, nous comptons sur des lecteurs comme vous. Le soutien que vous apportez permet à nos journalistes de révéler la vérité, sans parti pris ni intentions cachées. Pouvons-nous compter sur votre soutien ? Chaque contribution, grande ou petite, aide JNS.org à rester une source d’informations fiable sur laquelle vous pouvez compter.

Faites partie de notre mission en faisant un don aujourd’hui


Source link