Skip to content
La France impose à Google de payer les agences de presse pour le contenu

PHOTO DE FICHIER: Le logo Google est visible sur le campus de démarrage "Station F" à Paris, France, le 15 février 2018. REUTERS / Benoit Tessier / File Photo

PARIS (Reuters) – L'autorité française de la concurrence a décidé jeudi que Google devait payer les maisons d'édition et les agences de presse françaises pour la réutilisation de leur contenu.

La firme de technologie américaine a déclaré qu'elle se conformerait au verdict de l'autorité française de la concurrence, qui faisait suite à une plainte des syndicats représentant les éditeurs de presse français.

"Les pratiques de Google ont causé un préjudice grave et immédiat au secteur de la presse, tandis que la situation économique des éditeurs et des agences de presse est par ailleurs fragile", a déclaré l'Autorité de la concurrence française dans un communiqué.

L'année dernière, Google allait cesser d'afficher des extraits d'actualités d'éditeurs européens sur les résultats de recherche pour ses utilisateurs français, afin de se conformer à une nouvelle loi européenne sur le droit d'auteur.

"Depuis l'entrée en vigueur de la loi européenne sur le droit d'auteur en France l'année dernière, nous nous sommes engagés avec les éditeurs pour accroître notre soutien et nos investissements dans les actualités", a déclaré Richard Gingras, vice-président des actualités de Google, dans un communiqué.

Reportage de Sudip Kar-Gupta et Matthieu Protard; Montage par Benoit Van Overstraeten et Alexander Smith

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.