La France demande aux partenaires de l'UE d'adopter leur règlement sur la crypto-monnaie

0 53

PARIS (Reuters) – La France fera pression pour que l'Union européenne adopte un cadre réglementaire similaire à celui introduit au niveau national la semaine dernière, devenant ainsi le premier grand pays à le faire, a déclaré le ministre français des Finances, Bruno Le Maire. continue lundi.

DOSSIER DE PHOTOS: Le ministre français des Finances et du Commerce, Bruno Le Maire, visite le nouveau magasin phare des Galeries Lafayette sur l'avenue des Champs-Élysées à Paris, en France, le 26 mars 2019. REUTERS / Gonzalo Fuentes / Fichier Photo

Le Parlement français a adopté une loi sur le secteur financier la semaine dernière, qui contient des dispositions visant à garantir que les émetteurs et les commerçants de cryptomonnaies s'installent en France en leur accordant une reconnaissance officielle tout en garantissant que le pays taxe leurs bénéfices. peut.

"Je proposerai à mes partenaires européens de créer un cadre réglementaire unifié pour les actifs cryptographiques inspiré de l'expérience française", a déclaré Le Maire lors d'un événement sur la technologie blockchain à Paris. "Notre modèle est le bon."

La nouvelle loi du gouvernement français sur les crypto-monnaies – la première du genre à être adoptée par un grand pays – permettra aux entreprises souhaitant émettre de nouvelles crypto-monnaies ou d'échanger des monnaies existantes de postuler à la certification.

Dans la plupart des pays du monde, les crypto-monnaies sont encore totalement non réglementées ou interdites.

La certification est accordée par l'autorité de marché française à ceux qui le souhaitent et les émetteurs, les négociants, les dépositaires et les investisseurs doivent payer des impôts sur les bénéfices réalisés sur ces titres.

L’objectif est de créer un marché parisien pour les entreprises qui lèvent des capitaux afin que la France puisse s'approprier une partie de l’activité en expansion et superviser un créneau que certains craignent devenir une cible pour les spéculateurs.

La Commission européenne a récemment commandé une étude de faisabilité sur la réglementation des marchés des crypto-devises, bien qu'aucune législation ne soit attendue au moins jusqu'à la fin de 2019, alors que le mandat de l'administration actuelle prend fin.

Sur des marchés non réglementés non réglementés, les investisseurs ne sont pas protégés dans des circonstances malheureuses.

Selon les propositions réglementaires françaises, les autorités vérifieraient qui est à l'origine de l'émission d'une nouvelle pièce de monnaie ou d'une nouvelle plate-forme de négociation et examineraient les plans d'entreprise des sociétés et les règles anti-blanchiment.

Les exigences spécifiques que les entreprises doivent respecter pour obtenir le cachet d'approbation réglementaire doivent toujours être déterminées par des décisions gouvernementales.

La certification offre aux investisseurs des garanties de base contre la fraude, mais pas contre les pertes.

Reporting par Inti Landauro; Reportage supplémentaire de Francesco Guarascio; Édité par Jan Harvey

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More