La forme la plus courante d’intimidation n’est ni physique ni verbale

La principale tactique des intimidateurs est l’exclusion sociale, également appelée « agression relationnelle ». Cela implique d’exclure les pairs des activités du groupe et de répandre de fausses rumeurs à leur sujet.