Skip to content

La Force frontalière intercepte un bateau de migrants près de Dover alors que le groupe profitait de conditions de mer «parfaites» pour ajouter au record 336 migrants arrivés en août

  • Le groupe est arrivé à St Margaret's Bay, près de Dover, dans le Kent, peu avant 7h.
  • Des policiers de la police de Kent appelés à aider les forces frontalières et les garde-côtes
  • 1200 en Grande-Bretagne cette année, brisant le nombre qui a traversé l'année dernière

La Force frontalière a intercepté un bateau transportant environ neuf migrants au large des côtes du Kent ce matin, pour ajouter à un nombre record de 336 migrants arrivés en août.

Ils sont entrés dans la baie de Margaret, près de Douvres, peu avant 7 heures du matin, et ils vont être interrogés par des agents d'immigration.

Les conditions de mer auraient été "parfaites" pour le dernier passage de migrants – avec un nombre record de personnes se rendant en Grande-Bretagne ces dernières semaines.

Des officiers de la police de Kent ont été appelés pour aider les garde-côtes et les garde-côtes, et les demandeurs d'asile sont maintenant contrôlés par des agents du Home Office.

Des centaines d'autres pourraient arriver au Royaume-Uni dans les semaines à venir après le nettoyage de deux camps de migrants en France, dont un près de Dunkerque, avec 1 100 détenus.

La Force frontalière intercepte un bateau de migrants près de Douvres

Huit migrants auraient été retrouvés sur un bateau à St Margaret's Bay, à Dover, tôt ce matin

La Force frontalière intercepte un bateau de migrants près de Douvres

Les migrants auraient été recueillis par des agents des forces frontalières à St Margaret's Bay

La Force frontalière intercepte un bateau de migrants près de Douvres

Les demandeurs d'asile sont maintenant examinés par des fonctionnaires du Home Office à Dover, dans le Kent.

Un porte-parole de la police de Kent, a déclaré: "Le 19 septembre, à 6 h 53, heure avancée de Londres, les garde-côtes ont appelé la police de Kent à la découverte d'un navire avec des migrants présumés à bord.

Des associations caritatives déchaînent les patrouilles sur la plage par des activistes d'extrême droite

Des militants d'extrême droite du groupe politique Britain First, dont le criminel reconnu, Paul Golding, ont suscité l'indignation après avoir patrouillé sur une plage près de Douvres afin d'attraper les migrants qui traversent la Manche.

Le groupe a déclaré avoir envoyé des personnes à la recherche de migrants désespérés qui risquent leur vie pour se rendre en Grande-Bretagne depuis la France.

La Force frontalière intercepte un bateau de migrants près de Douvres

Des activistes d'extrême droite, dont le criminel reconnu Paul Golding (photographié dans la poursuite), patrouillaient sur une plage de Douvres

Ils ont partagé sur son site Internet, sur son site Web, des photos de leur «patrouille migrante patriote» sur la plage de Douvres, dans le Kent: «Equipés de torches, de jumelles et de vestes transparentes, nos militants ont patrouillé la plage en surveillant de près les passages pour migrants. '

Des organismes de bienfaisance ont critiqué les patrouilles, Care4Calais ayant déclaré que les équipes de recherche avaient «choqué et inquiété», et qu'elles étaient «troublantes».

«Les officiers ont assisté et ceux du navire sont maintenant confiés à des fonctionnaires du Home Office.

La semaine dernière, 400 migrants ont été évacués d'un camp situé à Calais, à seulement 200 mètres du tristement célèbre «Jungle Camp», qui abritait environ 6 000 personnes jusqu'à sa fermeture en 2016.

Des ouvriers de charité ont déclaré que la clairance pourrait voir les migrants tomber dans les griffes de passeurs, qui leur demandent des milliers de personnes pour traverser la Manche.

Plus de 1 200 ont quitté la France pour la Grande-Bretagne en provenance du Royaume-Uni cette année, brisant le nombre de victimes qui ont traversé l'année dernière.

Ils traversent le détroit de Douvres, l’une des voies de navigation les plus fréquentées au monde, et mettent leur vie en danger, souvent entassés dans de petits bateaux.

Dimanche, 41 personnes ont franchi la Manche, dont deux hommes en kayak et 24 autres – y compris des mineurs – sur un bateau.

Le mois dernier, un nombre record de 336 migrants sont entrés en Grande-Bretagne et deux personnes sont mortes en essayant de passer.

Le corps d'un homme irakien âgé de 48 ans a été retrouvé dans les eaux belges avec des palmes de plongée et des bouteilles en plastique fixées à lui comme un gilet de sauvetage improvisé.

Tandis qu'une femme a été découverte dans les eaux néerlandaises après être tombée à la mer.

La majorité des migrants se présentent comme des ressortissants iraniens ou irakiens et, une fois sur place, ils sont contrôlés par des agents des forces des frontières.

La crise s'est installée en novembre et fait rage depuis, en dépit des millions de livres dépensées pour des mesures de sécurité, notamment des drones.

Publicité

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *