La FM allemande déclare que les personnes vaccinées devraient être exemptées de certaines restrictions concernant Covid-19

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a appelé à l’assouplissement des restrictions de Covid-19 pour ceux qui ont été vaccinés, affirmant qu’ils devraient récupérer leurs droits, ainsi que les propriétaires d’entreprise qui peuvent rouvrir pour les servir.

Dans une interview accordée dimanche au tabloïd allemand Bild, Maas a proposé de permettre aux Allemands vaccinés de revenir à la normale, affirmant que «S’il n’y a que des personnes vaccinées dans un restaurant ou un cinéma, elles ne peuvent plus se mettre en danger.»

Les personnes vaccinées devraient pouvoir à nouveau exercer leurs droits fondamentaux

La levée des restrictions permettrait aux restaurants, cinémas, théâtres et musées – qui ont été contraints de fermer pour freiner la propagation du virus – d’ouvrir leurs portes aux clients.

«Ils ont le droit de rouvrir leurs entreprises à un moment donné quand il y a une possibilité. Et cela viendra, si de plus en plus de personnes sont vaccinées », Dit Maas.

Maas a reconnu qu’accorder plus de droits aux vaccinés qu’à ceux qui attendent encore leur tour pour recevoir le vaccin entraînera des inégalités. Le ministre de la Santé Jens Spahn a déclaré samedi que « Certaines choses auraient pu être faites plus rapidement, » en référence au déploiement du vaccin, avec 1 million de doses distribuées à ce jour. Des pénuries de personnel médical dans les petites villes ont également été signalées, ce qui a ralenti la campagne de vaccination.

Aussi sur rt.com

L’Allemagne aura un verrouillage au-delà de janvier et de nouvelles restrictions de voyage, mais pas de vaccination obligatoire – Ministre de la Santé

Maas a défendu sa proposition, affirmant que bien qu’elle conduise à des inégalités temporaires, elle est basée sur « Une raison objective. » Il a fait valoir qu’il est peu probable qu’une personne vaccinée se retrouve sous un respirateur, ce qui signifie que «Au moins l’une des principales raisons de la restriction des droits fondamentaux» – pour alléger la pression sur les hôpitaux – « N’est plus applicable. »

L’Allemagne est soumise à un verrouillage particulièrement dur depuis le 16 décembre, qui comprend la fermeture d’écoles et de toutes les entreprises non essentielles. Bien que les restrictions expirent à la fin du mois de janvier, Spahn a déjà indiqué qu’elles seraient prolongées.

En plaidant pour que la partie vaccinée de la population récupère ses droits, Maas s’est séparé de la coalition au pouvoir, y compris de son propre parti – le Parti social-démocrate (SPD), partenaire junior des conservateurs de la chancelière Angela Merkel – qui a refusé d’assouplir la des mesures de verrouillage radicales.

Le mois dernier, le ministre de l’Intérieur Horst Seehofer s’est opposé à l’octroi de privilèges aux personnes vaccinées, affirmant que cela s’apparenterait à une vaccination obligatoire.

«Une distinction entre les personnes vaccinées et non vaccinées équivaut à une vaccination obligatoire. Je suis contre la vaccination obligatoire » dit-il à l’époque.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cette histoire!