La fin des gourmands en gaz ?  L’UE envisage d’interdire toutes les nouvelles voitures fonctionnant au diesel et à l’essence d’ici 2035 – médias

Les nouvelles voitures alimentées au diesel et à l’essence pourraient être interdites par le bloc dans le but d’atteindre un objectif de zéro émission pour les véhicules vendus au-delà de 2035, selon plusieurs responsables de l’UE qui se sont entretenus avec Politico.

La règle révolutionnaire pourrait être incluse dans le « Green Deal » de l’Union européenne, qui vise à faire du bloc « climatiquement neutre » d’ici 2050. La Commission européenne pourrait potentiellement augmenter son objectif à court terme pour 2030 pour exiger une réduction de 60 % des émissions des voitures, un objectif bien plus ambitieux que la réduction de 37,5 % prévue dans le plan actuel. L’objectif pourrait être porté à 100 % d’ici 2035 – interdisant essentiellement les nouvelles voitures à moteur à combustion au cours des 14 prochaines années, ont expliqué les responsables au point de vente.

On ne sait toujours pas si la proposition figurera dans la version finale du plan 2030, qui devrait être publiée le 14 juillet. La feuille de route, ainsi que le reste du Green Deal, sera ensuite soumise au Parlement européen pour approbation.

L’initiative a déjà déclenché une forte réponse négative de la part des constructeurs automobiles du bloc. Hildegard Muller, qui dirige le lobby automobile allemand VDA, a déclaré que le règlement ne serait pas seulement le « la fin du moteur à combustion interne, mais aussi la fin des hybrides rechargeables ».

Une autre voix importante de l’industrie a fait valoir que la règle limiterait les options des consommateurs.

« Si vous avez besoin d’une nouvelle voiture en 2036, vous n’aurez pas le choix » Sigrid de Vries, qui dirige le lobby européen de l’industrie des composants CLEPA, a déclaré à Politico. « La voiture aura un moteur électrique, qu’il corresponde ou non au besoin, qu’il soit abordable ou non, ou qu’il y ait de l’énergie verte et l’infrastructure pour la recharger ou non. »

Alors que le moteur à combustion interne domine toujours la route, certains constructeurs automobiles, tels que Volvo et Volkswagen, ont déjà indiqué qu’ils souhaitaient passer aux voitures électriques d’ici la fin de la décennie.

L’UE n’est pas la seule à envisager une éventuelle interdiction des véhicules émettant du carbone. Lors du sommet du G7 de la semaine dernière à Cornwall, la délégation britannique a exhorté les autres États membres à éliminer progressivement la production d’automobiles à essence et diesel au cours de la prochaine décennie. Dans une déclaration publiée à l’issue du sommet, le groupe a déclaré qu’il s’était engagé à accélérer sa transition loin de « voitures diesel et essence ».

Reste à voir si de tels plans sont réellement réalisables. Le mois dernier, les lobbies de l’industrie automobile européenne ont accusé Bruxelles d’essayer de mettre en œuvre des réglementations qui, selon eux, conduiraient à une interdiction des moteurs à combustion interne à partir de 2025.

Vous aimez cette histoire ? Partagez le avec un ami!

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments