Actualité politique | News 24

La famille propose une fille pour remplacer Ogwal au poste de député

La famille de feu Cecilia Barbara Atim Ogwal a amené sa fille, Mme Rosemary Alwoc Ogwal, à se présenter au poste de députée de Dokolo, un siège qui était auparavant occupé par sa défunte mère.

Le siège est devenu vacant après le décès d’Ogwal le 18 janvier.

Cecilia Ogwal, qui était membre du parti Forum pour le changement démocratique (FDC), est décédée des suites d’une maladie liée au cancer dans un hôpital en Inde.

Elle a été enterrée chez elle dans la cellule Dog-Gudu, conseil municipal d’Alito, district de Kole, le 27 janvier.

La Commission électorale (CE) n’a pas encore déclaré le siège vacant. EC agit sur notification du greffier du Parlement concernant la nécessité de pourvoir un poste vacant, après quoi il publie un programme de campagne détaillé, pour permettre aux candidats intéressés des différents partis de se présenter aux élections.

Cependant, bien qu’il s’agisse d’un travail en cours, sa fille a déjà manifesté son intérêt à prendre la place de sa mère pour terminer son mandat de cinq ans, qui expirera en 2026.

Le fils aîné de Cecilia Ogwal, M. Moses Otyek, a confirmé cette évolution mardi.

“En ce qui concerne le parti politique sous lequel nous allons nous présenter, nous n’avons pas encore de position car nous sommes encore en train d’avoir des conversations avec des partis individuels”, a-t-il déclaré.

« Ce que nous avons jusqu’à présent, c’est la volonté de continuer et de poursuivre les travaux qu’Imat a entrepris. [elder] Cecilia a fait pour Dokolo », a-t-il déclaré.

Mme Alwoc a vécu au Royaume-Uni et ne connaît pas très bien Dokolo, mais son frère a déclaré qu’elle comprenait les principes de feu Cecilia Ogwal.

“Elle comprend les projets que maman a réalisés et après avoir consulté quelques personnes dès son arrivée [from London]elle est convaincue qu’elle peut poursuivre ces travaux », a déclaré M. Otyek.

Mme Alwoc, titulaire d’un doctorat. en économie, a déclaré hier au Daily Monitor dans une interview qu’elle était tout à fait prête à occuper le siège de sa défunte mère et à rendre le pays tout entier fier. Elle a déclaré que sa vision était de réaliser ce que sa mère voulait faire pendant le mandat de cinq ans.

“Je veux terminer ce travail pour elle, et je pense que maman et les habitants de Dokolo apprécieraient qu’ils me donnent le même amour qu’ils ont donné à ma mère”, a-t-elle déclaré.

Mme Alwoc a expliqué qu’elle n’était ni née à Dokolo ni mariée là-bas, mais que leur mère était née à Dokolo.

“Donc, il ne devrait pas vraiment s’agir de l’endroit où vous êtes né, mais plutôt de ce que vous pouvez faire pour que les gens se sentent à l’aise et soutenus”, a-t-elle déclaré.

Mme Alwoc a refusé de mentionner son âge, déclarant : « Je suis assez vieille. Une femme ne parle pas de son âge mais disons que je suis assez grande. Je suis mature.

Le président du FDC du district de Dokolo, M. Julius Peter Okello Awany, a appelé à la prudence.

Il a déclaré qu’il était trop tôt pour que le FDC donne sa position officielle sur le candidat qu’il présenterait pour succéder à Cecilia Ogwal.

D’autres dans la course
La famille de Cecilia Ogwal ne regarde pas seule le siège.

Mme Sarah Aguti Nyangkori du parti du Congrès du peuple ougandais (UPC) et Mme Janet Rose Adong Elau du Mouvement de résistance nationale (NRM), qui se sont toutes présentées contre Ogwal aux élections générales de 2021, visent également le même siège. D’autres sont le Dr Anna Grace Lalam, Mme Beatrice Molly Abang (présidente du NRM du district de Dokolo), Mme Lillian Auma Okullo, entre autres.