Dernières Nouvelles | News 24

La décision Rogers-Shaw viendra après la clarté de la bataille juridique

Le ministre de l’Industrie du Canada a déclaré qu’il ne rendra sa décision sur l’achat proposé de 26 milliards de dollars par Rogers Communications Inc. de Shaw Communications Inc. qu’une fois que la bataille juridique en cours sera clarifiée.

La déclaration de samedi de François-Philippe Champagne intervient quelques jours après que le Tribunal de la concurrence a rejeté une demande de l’organisme de surveillance de la concurrence du Canada visant à bloquer la prise de contrôle, une décision dont le Bureau de la concurrence dit qu’il est en appel.

Champagne dit qu’il réexaminera la décision du tribunal et rendra sa décision distincte “seulement après que la procédure judiciaire en cours sera clarifiée”.

Le ministre a rejeté en octobre le transfert en gros des licences de spectre sans fil de Shaw à Rogers, la propriété de Freedom Mobile par Shaw étant largement considérée comme un obstacle majeur à l’approbation fédérale.

À l’époque, Champagne avait laissé la porte ouverte à une entente révisée qui inclurait la vente de Freedom Mobile à Vidéotron ltée de Quebecor Inc. sous deux conditions majeures.

Vidéotron devrait accepter de conserver les licences sans fil de Freedom pendant au moins 10 ans et le ministre « s’attendrait à voir » les prix du sans fil en Ontario et dans l’Ouest canadien baisser conformément aux offres québécoises de l’entreprise.

“Ce qui reste devant moi est la demande distincte de transfert de licences de spectre de Shaw à Quebecor. La promotion de la concurrence et de l’abordabilité dans le secteur des télécommunications est l’une de mes principales priorités. Cette position n’a pas changé”, a déclaré Champagne.


Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 31 décembre 2022.

Articles similaires