Dernières Nouvelles | News 24

La Cour suprême israélienne déclare que les juifs ultra-orthodoxes doivent être enrôlés — RT World News

La Cour suprême d’Israël a statué à l’unanimité que l’armée devait enrôler les étudiants juifs ultra-orthodoxes du séminaire dans le service militaire, alors que la guerre à Gaza en est à son neuvième mois et qu’Israël est confronté à une pénurie de main-d’œuvre.

Mardi, le tribunal a également ordonné au gouvernement de cesser de financer les écoles religieuses, ou yeshivas, dont les élèves évitent la conscription.

« À l’heure actuelle, il n’existe aucun cadre juridique permettant de faire la distinction entre les étudiants de yeshiva et ceux destinés au service militaire », a déclaré le tribunal. « En conséquence, l’État n’a pas le pouvoir d’ordonner d’éviter complètement leur conscription. »

En Israël, le service militaire est obligatoire pour la plupart des hommes et des femmes juifs, tandis que les étudiants juifs ultra-orthodoxes ou « haredi » du séminaire sont largement exemptés de conscription depuis la fondation de l’État en 1948.

Les exemptions suscitent depuis longtemps la colère des Israéliens laïcs et le fossé s’est encore creusé depuis que l’armée a appelé des milliers de soldats après le déclenchement du conflit à Gaza.

« De nos jours, au milieu d’une guerre difficile, le fardeau de ces inégalités est plus aigu que jamais – et nécessite la recherche d’une solution durable à ce problème. » » ont écrit les juges de la Cour suprême dans leur décision.





Le tribunal a déclaré qu’il y avait actuellement 63 000 jeunes hommes Haredi en âge de servir.

Les juifs ultra-orthodoxes considèrent leurs études religieuses à plein temps comme fondamentales pour la préservation du judaïsme et se distancient de la société laïque, en particulier de l’armée, dans le respect du strict respect de la foi.

Les partis ultra-orthodoxes se sont fermement opposés aux tentatives d’enrôlement des étudiants du séminaire dans l’armée. Cette décision a été condamnée par le Judaïsme unifié de la Torah et le Shas, deux partis ultra-orthodoxes de la coalition au pouvoir de Netanyahu.

Le chef du Judaïsme unifié de la Torah, Yitzhak Goldknopf, a écrit sur X mardi que la décision était « attendu et très malheureux. »

« L’État d’Israël a été créé pour être le foyer du peuple juif dont la Torah est le fondement de son existence. La Sainte Torah prévaudra. » il a dit.

Netanyahu a déclaré à plusieurs reprises qu’Israël poursuivrait sa campagne à Gaza jusqu’à ce qu’il obtienne « victoire totale » contre le groupe militant palestinien Hamas. Dimanche, il a déclaré aux médias israéliens qu’une partie des effectifs des Forces de défense israéliennes (FDI) « se déplacer vers le nord » se concentrer sur la frontière avec le Liban alors qu’Israël affronte le groupe militant du Hezbollah.

Lien source