BOISE, Idaho (AP) – Les interdictions strictes d’avortement de l’Idaho seront autorisées à entrer en vigueur pendant que les contestations judiciaires concernant les lois se dérouleront devant les tribunaux, a décidé vendredi la Cour suprême de l’Idaho.

Un médecin et une filiale régionale de Planned Parenthood ont poursuivi l’État plus tôt cette année pour trois lois anti-avortement, qui devaient toutes entrer en vigueur cette année maintenant que la Cour suprême des États-Unis a annulé Roe v. Wade.

En vertu de la décision, une criminalisation quasi totale de tous les avortements – mais permettant aux médecins de se défendre lors du procès en affirmant que l’avortement a été pratiqué pour sauver la vie de la personne enceinte – entrera en vigueur le 25 août.

Une autre loi entre également en vigueur qui permet aux parents potentiels d’un embryon ou d’un fœtus de poursuivre les fournisseurs d’avortement jusqu’à 20 000 $ dans les quatre ans suivant un avortement. Les violeurs ne peuvent pas intenter de poursuites en vertu de la loi, mais les membres de la famille des violeurs pourraient intenter des poursuites.

Planned Parenthood a également poursuivi une troisième interdiction stricte criminalisant les avortements pratiqués après six semaines de gestation, sauf dans les cas où cela était nécessaire pour sauver la vie d’une personne enceinte ou en raison d’un viol ou d’un inceste. Cette loi devait entrer en vigueur le 19 août.

Rebecca Boone, Associated Press