La Cour suprême autorise le public à assister aux audiences, une première depuis Covid

Un signal de passage pour piétons est visible à l’extérieur du bâtiment de la Cour suprême des États-Unis à Washington, États-Unis, le 27 juin 2022.

Elisabeth Frantz | Reuter

La Cour suprême à partir de lundi permettra aux membres du public d’assister aux audiences de plaidoirie pour la première fois depuis le verrouillage de Covid-19 de mars 2020, a confirmé mercredi le bureau de presse de la cour dans un communiqué.

La reprise de l’accès public coïncidera avec le début du mandat de la Cour suprême en octobre 2022, lorsque les juges de la Cour doivent entendre les arguments dans trois affaires.

Et cela viendra un an après que le tribunal a repris les plaidoiries en personne après plus d’un an de conduite de ces sessions à distance.

Au cours de l’année écoulée, l’accès à la salle d’audience pour ces audiences avait été limité aux neuf juges du tribunal, au personnel essentiel du tribunal, aux avocats des parties dans les affaires en cours et aux journalistes titulaires d’une accréditation de presse à plein temps du tribunal.

Le juge en chef John Roberts a déclaré plus tôt ce mois-ci que l’accès du public reprendrait ce mandat lors d’un discours à la 10e Circuit Bench and Bar Conference au Colorado.

Dans son annonce de mercredi, le bureau de presse du tribunal a déclaré : “Le port du masque dans la salle d’audience pour les plaidoiries sera facultatif”.

CNBC Politique

En savoir plus sur la couverture politique de CNBC:

Mais à part les plaidoiries, le bâtiment de la Cour suprême à Washington, DC, “sera autrement fermé au public jusqu’à nouvel ordre”, a indiqué le bureau.

Cependant, le tribunal continuera d’offrir un flux audio en direct pour les plaidoiries, une pratique qui a été instituée après que le tribunal a interdit l’accès du public aux audiences en raison de Covid.

Le 16 mars 2020, la Cour suprême a déclaré qu’elle reporterait les plaidoiries qui avaient été prévues pour les deux semaines suivantes ce mois-là en raison des “précautions de santé publique recommandées en réponse à Covid-19”.

Le tribunal a ensuite reporté les plaidoiries en avril 2020 pour la même raison. En mai 2020, le tribunal a entendu les plaidoiries par conférence téléphonique pour un certain nombre d’affaires qui avaient déjà été programmées pour des plaidoiries.

Lorsque le tribunal a commencé à entendre les plaidoiries pour son mandat d’octobre 2020, il l’a fait par conférence téléphonique.

Les plaidoiries en personne sans accès public ont repris au cours du trimestre d’octobre 2021.