La Coupe du monde biennale permettrait aux équipes de « rêver », déclare le chef de la FIFA Gianni Infantino

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, a déclaré qu’un plan pour organiser la Coupe du monde tous les deux ans offrirait « une chance de rêver » aux pays et régions qui n’ont jamais remporté le tournoi phare du football.

Les associations membres de la FIFA devraient voter sur la proposition en décembre et, si elle est approuvée, un calendrier international radicalement remanié pourrait être mis en œuvre dès 2025.

« Notre travail consiste à penser constamment à la façon dont nous pouvons améliorer le football dans le monde, pour rendre le football vraiment mondial », a déclaré Infantino lors d’un événement à Caracas, la capitale du Venezuela.

« Le président de la FIFA est président des 111 pays (et régions) et tous ces pays (et régions) ont le droit de rêver, un rêve comme le Vinotinto [Venezuela’s national team] rêver. Ils doivent aussi être capables de réaliser ce rêve parce que si vous devez rêver pour l’éternité, à la fin, vous préférez faire autre chose. »

Infantino a déclaré que les esprits derrière la première Coupe du monde en 1930 n’auraient pas pu imaginer à quel point le jeu se développerait et a minimisé les suggestions selon lesquelles organiser l’événement sur une base plus régulière diminuerait son prestige, rapporte Xinhua.

« Quand il a été décidé d’organiser une Coupe du monde tous les quatre ans, il y a plus ou moins 100 ans, la FIFA comptait 40 pays », a déclaré Infantino. « Il est temps de réanalyser la question. »

Il a ajouté : « Si Messi doit parcourir 350 000 kilomètres pour jouer une Coupe du monde et Cristiano Ronaldo 50 000 pour jouer… Je pense qu’il est normal qu’en juin les Sud-Américains soient un peu plus fatigués que les Européens.

« Depuis 2002, le Brésil n’a pas remporté un seul match à élimination directe de Coupe du monde contre une équipe européenne … Pas depuis 20 ans, et c’est le Brésil. »

La Confédération sud-américaine de football (CONMEBOL) et l’instance dirigeante européenne UEFA ont exprimé leur opposition à l’idée d’une Coupe du monde biennale. La Confédération de football de l’Amérique du Nord, de l’Amérique centrale et des Caraïbes (CONCACAF) et la Confédération asiatique de football (AFC) se sont déclarées ouvertes à discuter de la proposition.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les dernières nouvelles et les nouvelles sur le coronavirus ici. Suivez-nous sur Facebook, Twitter et Télégramme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *