La contestation du droit de révision de Mercedes sur la non-pénalité de Max Verstappen sera entendue avant le GP du Qatar

Veuillez utiliser le navigateur Chrome pour un lecteur vidéo plus accessible

De nouvelles images embarquées ont été diffusées depuis la voiture de Max Verstappen lors de l’incident controversé avec Lewis Hamilton au GP de Sao Paulo

De nouvelles images embarquées ont été diffusées depuis la voiture de Max Verstappen lors de l’incident controversé avec Lewis Hamilton au GP de Sao Paulo

La demande de Mercedes de revoir la décision sur la controverse Max Verstappen-Lewis Hamilton dans le GP de Sao Paulo sera entendue jeudi au Qatar.

Les champions du monde de F1 ont lancé le défi mardi, quelques heures seulement après la diffusion de nouvelles images de la caméra embarquée de Verstappen lors de l’incident du virage quatre au 48e tour de la course de dimanche dernier.

Verstappen et Hamilton ont tous deux quitté la piste lors de l’incident, le Red Bull freinant tard et tenant la ligne intérieure alors qu’il défendait la tête de la course contre son rival au championnat Mercedes.

La direction de course a « noté » l’incident à l’époque, mais a rapidement décidé qu’aucune enquête complète des commissaires n’était requise.

Hamilton a quand même fini par remporter la course en dépassant Verstappen dans un mouvement ultérieur, mais Mercedes n’a pas été satisfaite de la décision de ne pas pénaliser le Néerlandais, estimant qu’il avait injustement forcé son pilote à quitter la piste.

Les commissaires ont enquêté sur cet incident entre Verstappen et Hamilton alors que le pilote Red Bull défendait son avance

Veuillez utiliser le navigateur Chrome pour un lecteur vidéo plus accessible

Les commissaires ont enquêté sur cet incident entre Verstappen et Hamilton alors que le pilote Red Bull défendait son avance

Les commissaires ont enquêté sur cet incident entre Verstappen et Hamilton alors que le pilote Red Bull défendait son avance

Après avoir exercé leur droit de demander une révision avant le GP du Qatar inaugural de ce week-end, Mercedes doit maintenant montrer aux commissaires sportifs qu' »un nouvel élément de preuve important et pertinent » dans l’affaire a été découvert, ce qui n’était « pas disponible pour les parties demandant la révision à moment de la décision concernée ».

Le directeur de course de la FIA, Michael Masi, a confirmé après la course que les responsables du contrôle de course n’avaient pas accès à la caméra orientée vers l’avant dans la voiture de Verstappen à l’époque. S’il s’agit de l’une des pièces maîtresses des « nouvelles » preuves que Mercedes présente, alors les commissaires sportifs doivent convenir qu’elles sont à la fois « significatives » et « pertinentes ».

Ce n’est qu’alors que, si ces critères sont remplis, l’affaire serait officiellement rouverte et une deuxième audience convoquée.

Damon Hill discute de l'incident controversé du Grand Prix de Sao Paulo lorsque Hamilton s'est échappé alors qu'il se battait pour la tête avec Verstappen

Veuillez utiliser le navigateur Chrome pour un lecteur vidéo plus accessible

Damon Hill discute de l’incident controversé du Grand Prix de Sao Paulo lorsque Hamilton s’est échappé alors qu’il se battait pour la tête avec Verstappen

Damon Hill discute de l’incident controversé du Grand Prix de Sao Paulo lorsque Hamilton s’est échappé alors qu’il se battait pour la tête avec Verstappen

Mercedes et Red Bull ont chacun été convoqués pour rencontrer les commissaires sportifs et peuvent appeler jusqu’à trois témoins à l’audience initiale, qui se tiendra par vidéoconférence. Leurs commandes respectives pourraient inclure Hamilton et Verstappen.

L’affaire sera entendue jeudi à 14 heures, heure du Royaume-Uni, le jour de l’ouverture du tout premier week-end de F1 sur le circuit international de Losail, à la périphérie de Doha.

Le patron de Red Bull, Christian Horner, a décrit l’incident comme une course « difficile » et ne pensait pas que cela méritait une pénalité. leur point de vue d’origine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *