La clinique Lille bat Wolfsburg pour atteindre les 16 derniers avec la première place du groupe G

Lille a atteint les huitièmes de finale de la Ligue des champions pour la deuxième fois en remportant une victoire catégorique 3-1 à Wolfsburg et la première place du groupe G mercredi.

Les champions de France avaient besoin d’un match nul pour se qualifier, mais ils ont joué avec ambition pour finir avec 11 points en six matchs, un devant le RB Salzburg avec des buts de Burak Yilmaz, Jonathan David et Angel Gomes.

Wolfsburg, qui a marqué un but de consolation grâce à Renato Steffen, a terminé dernier du groupe avec cinq points et est éliminé de toutes les compétitions européennes.

L’équipe allemande menaçait à peine tandis que Lille, qui a connu une saison en dents de scie en Ligue 1, a profité de ses chances devant à peine 6 000 fans.

L’équipe de Jocelyn Gourvennec n’avait récolté que deux points lors de ses trois premiers matches de groupe, mais elle a trouvé son rythme dans une phase de retour parfaite qui les a placées au bord de la qualification avant le coup d’envoi.

Ils ont dûment livré pour rejoindre leur compatriote de Ligue 1 Paris St Germain dans les 16 derniers, qu’ils n’avaient pas atteint depuis la saison 2006-07, quand ils ont été éliminés par Manchester United.

Ils ont pris l’avantage à la 11e minute lorsque Yilmaz a marqué du pied gauche après avoir été mis en place par Nanitamo Ikone à la fin d’une contre-attaque rapide.

Wolfsburg est passé à la vitesse supérieure après la pause mais c’est Lille qui a de nouveau trouvé le fond des filets à la 72e minute après qu’une combinaison rapide entre Gomes et David ait déséquilibré la défense des hôtes.

L’attaquant canadien David est le premier joueur lillois à marquer lors de trois matchs consécutifs de Ligue des champions.

Cinq minutes plus tard, Gomes, qui était entré en jeu à la 68e minute, a conclu le match avec un tir du pied droit grâce à la deuxième passe décisive d’Ikone de la soirée.

Steffen a repoussé un but avec une belle frappe de 20 mètres à une minute de la fin, mais c’était trop peu, trop tard pour Wolfsburg.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les dernières nouvelles et les nouvelles sur le coronavirus ici.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.