Dernières Nouvelles | News 24

La circulation automobile à Paris sera fortement restreinte pendant les JO 2024

La circulation sera restreinte dans tout Paris pendant les Jeux Olympiques de 2024, et plusieurs quartiers de la ville, autour des sites de compétition, seront totalement fermés aux véhicules pour des raisons de sécurité et de logistique.

Publié le:

2 minutes

Seuls les détenteurs de billets auront accès aux sites de compétition, qui seront entourés de périmètres de protection, comprenant notamment des restrictions de circulation, a annoncé mercredi le préfet de police de Paris, Laurent Nunez, révélant les fermetures prévues et les configurations de circulation pour les Jeux.

Une grande partie de l’ouest et du centre de Paris, où se dérouleront la plupart des événements, sera fermée à la circulation ou fortement restreinte, les véhicules devant se préinscrire pour accéder à certaines zones.

Les zones totalement fermées à la circulation comprendront la place de la Concorde, au centre de Paris, où se dérouleront les compétitions de basket 3×3, ainsi que de skateboard et de breakdance.

Il sera fermé à la circulation à partir du 1er juin et « ouvrira progressivement » à partir du 7 septembre.

D’autres zones réglementées seront le Trocadéro, la Tour Eiffel et le Champ-de-Mars à sa base.

Les piétons et les cyclistes seront autorisés à circuler librement.

Les travaux de construction pour la cérémonie d’ouverture, qui se tiendra sur les quais de Seine, débuteront début juin et la plupart des ponts seront interdits d’accès à partir de début juillet. Le pont Alexandre III sera fermé à la circulation dès le 17 mai.

Les opérations de démantèlement débuteront début août.

Carte des régions de Paris, Seine-Saint-Denis et Hauts-de-Seine qui seront concernées par les Jeux Olympiques de 2024. © Préfecture de Paris

Le nombre de personnes autorisées à assister à la cérémonie d’ouverture sera fixé au printemps prochain, a déclaré Nuñez au Parisienne journal.

“Il y a des conditions d’entrée et de sortie à gérer, il y a les libraires le long du parcours”, a-t-il expliqué. “Nous discutons avec eux. Certains d’entre eux se trouvent à des endroits précis où nous craignons qu’ils n’attirent les foules.”

Stéphane Troussel, président du département de Seine-Saint-Denis, qui accueillera plusieurs événements, dont l’athlétisme au Stade de France, s’est inquiété de l’augmentation annoncée du coût des transports en commun pendant les Jeux, et de l’effet que cela pourrait avoir sur les habitants, qui ne pourront pas utiliser leur voiture dans certaines zones.

Lundi, Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, qui gère le réseau de métro et de transports en commun, a annoncé que le prix d’un ticket va presque doubler, passant de 2,10 euros à 4 euros pendant les Jeux.

(Avec les fils de presse)