La canicule en Chine pourrait avoir des répercussions sur son économie (économiste)

Un citoyen portant un masque respiratoire pour échapper à la chaleur roule sur la route le 23 mai 2019 en Chine. La charge électrique dans la province chinoise du Henan a atteint lundi un nouveau record, principalement en raison de la demande de climatisation, alors que des vagues de chaleur torrides se sont propagées dans les régions au nord du fleuve Yangtze.

VCG | Groupe Visuel Chine | Getty Images

La Chine est actuellement en proie à une vague de chaleur dévastatrice qui pourrait avoir de graves répercussions sur son économie, selon l’économiste en chef de la Hang Seng Bank China.

La canicule “est une situation assez désastreuse”, a déclaré jeudi Dan Wang à “Squawk Box Asia” de CNBC, ajoutant qu’elle pourrait probablement durer “deux à trois mois facilement”.

La Chine fait face à des vagues de chaleur record et lutte contre une panne de courant dans la région du fleuve Yangtze. Les températures extrêmes ont perturbé la croissance des cultures et menacé le bétail.

“Cela affectera ces grandes industries énergivores et cela aura [a] effet d’entraînement sur l’ensemble de l’économie et même sur la chaîne d’approvisionnement mondiale », a-t-elle déclaré.

“Nous constatons déjà un ralentissement de la production dans l’industrie sidérurgique, dans l’industrie chimique, dans l’industrie des engrais. Ce sont des choses très importantes en matière de construction, d’agriculture et aussi de fabrication en général”, a ajouté M. Wang.

Selon un rapport des médias d’État, la plupart des régions du bassin du fleuve Yangtze ont connu des températures extrêmement élevées depuis juillet. Les précipitations dans la région ont chuté d’environ 45 % par rapport à la moyenne des dernières années, selon les données du ministère des Ressources en eau.

Le rapport cite également Liu Weiping, vice-ministre des Ressources en eau, qui a déclaré mercredi que les réservoirs ont reconstitué 5,3 milliards de mètres cubes d’eau dans les parties médiane et inférieure du fleuve Yangtze depuis août.

La dernière vague de chaleur et les pannes de courant rappellent la panne majeure de l’année dernière qui a touché de nombreux centres de fabrication clés de la Chine tels que Guangdong, Zhejiang et Jiangsu.

“L’année dernière, comme nous l’avons estimé, la période de pénurie d’électricité a causé à la Chine une croissance d’environ 0,6% du PIB”, a déclaré Wang. “Cette année, nous pensons que ce nombre sera beaucoup plus élevé … je dirais 1,5% de moins.”

“En ce moment, nous donnons 4% de croissance du PIB pour l’année complète. Si la situation actuelle continue, alors je dois dire que le taux de croissance est probablement inférieur [3%],” elle a ajouté.