Skip to content

(Reuters) – La Canadienne Laurence Vincent Lapointe, 11 fois championne du monde de canoë-kayak, a affirmé qu’elle n’était pas une traîtresse à la drogue mardi, mais a concédé que certaines personnes ne la croiront jamais.

La Canadienne 11 fois championne du monde affirme qu'elle ne triche pas avec la drogue

14 juillet 2015; Welland, Ontario, CAN; Laurence Vincent LaPointe, du Canada, célèbre après avoir remporté la finale du 200 m féminin simple lors des Jeux panaméricains 2015 au Welland Pan Am Flatwater Centre. Crédit obligatoire: Geoff Burke-USA TODAY Sports

Canoe Kayak Canada (CKC) a annoncé lundi que Vincent Lapointe avait rendu un résultat d'analyse anormal à la suite d'un contrôle de dopage hors compétition effectué fin juillet.

Conformément aux règles antidopage de la Fédération internationale de canoë-kayak, Vincent Lapointe a été provisoirement suspendu dans l’attente du résultat final de son affaire la rendant inadmissible aux championnats du monde qui débutent mercredi à Szeged, en Hongrie.

Vincent Lapointe a tenu une conférence de presse mardi à Montréal, proclamant son innocence et affirmant qu'elle n'avait pas consommé sciemment de substance interdite, mais qu'elle avait admis quel que soit le résultat final, des gens la qualifieraient de tricheur.

"Que je gagne aux Jeux olympiques ou non, il y aura toujours quelqu'un qui doute que cela soit involontaire", a déclaré Vincent Lapointe à la presse.

«Je ne vais pas essayer d'ignorer que je suis quelqu'un de préparé … Je vais simplement devoir ignorer ces commentaires si quelqu'un m'attaque et dit que j'ai triché, parce que j'ai confiance en moi.

«Je sais que je n’ai rien fait.

"Je n’ai rien à cacher et j’espère que les gens me croiront, mais il y en aura certainement qui ne le feront pas."

Considéré comme l’un des meilleurs espoirs du Canada aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020, la participation de Vincent Lapointe est maintenant incertaine.

Le Québécois âgé de 27 ans a dominé le sprint en canoë en remportant l'or au 200 mètres C-1 aux championnats du monde de 2010, 2011, 2013, 2014, 2017 et 2018.

CKC a déclaré dans un communiqué que la substance non nommée trouvée dans l’échantillon de Vincent Lapointe avait fait l’objet de récents cas de suppléments contaminés et bien établis.

CKC a noté que des informations préliminaires confirment que le résultat positif de son test "peut avoir été provoqué par l'utilisation involontaire et inconsciente d'une substance interdite provenant d'une telle source".

«Cela ressemble à un cauchemar; Je n'arrive toujours pas à croire ce qui s'est passé », a déclaré Vincent Lapointe dans un communiqué.

«Depuis que j'ai appris mon test positif il y a quelques jours à peine, j'ai tout mis en œuvre, avec le soutien de CKC et en peu de temps, pour déterminer la source de la substance interdite trouvée dans mon échantillon afin de pouvoir prouver que je suis innocent et que je suis un athlète honnête et propre. "

Reportage de Steve Keating à Toronto. Édité par Christian Radnedge

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Shein Many GEO's Shein Many GEO's

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *