Skip to content

WASHINGTON Les règlements finaux qui guident les entreprises et les consommateurs dans le cadre de la nouvelle loi californienne sur la confidentialité numérique sont entrés en vigueur vendredi, marquant une étape importante vers l’octroi aux Américains du droit de demander que leurs données soient supprimées des sites Web de commerce électronique et des médias sociaux.

Le California Consumer Privacy Act (CCPA), en vigueur depuis le début de 2020, supervise les pratiques de collecte de données des entreprises américaines et permet aux résidents des États de refuser la vente de données à des tiers.

La loi donne aux résidents de Californie le droit de voir les données personnelles spécifiques qu’une entreprise a collectées sur eux – telles que les emplacements des smartphones, les enregistrements vocaux, les itinéraires de télé-assistance, les données faciales biométriques et les données de ciblage publicitaire. Ils ont également le droit de savoir à quels types de tiers une entreprise a vendu ces informations.

Les règles finales obligent une entreprise à informer les consommateurs en temps opportun, au moment ou avant le moment de la collecte des données, des catégories d’informations personnelles qu’elles collectent et de la manière dont elles seront utilisées.

Il permet également aux résidents de voir les inférences qui ont été tirées à leur sujet, y compris les prédictions ou les catégorisations liées au comportement et aux capacités d’une personne.

La loi en Californie, qui compte près de 40 millions d’habitants, touche environ un Américain sur dix.

La loi couvre les plates-formes technologiques, les services de covoiturage, les détaillants, les entreprises de télévision par câble, les fournisseurs de services mobiles et autres qui collectent des données personnelles à des fins commerciales, y compris Facebook Inc, Google d’Alphabet Inc, Walmart et Amazon.com Inc.

Il couvre également les entreprises qui collectent les informations personnelles de 50 000 personnes ou plus chaque année.

Le projet de loi sur la protection de la vie privée a été adopté en juin 2018 avec une date limite de conformité au 1er janvier 2020. Depuis, de nombreuses entreprises ont ajouté des liens «Ne vendez pas mes informations» à leurs sites Web https://reut.rs/3kN8MzW

Regardez aussi

Top 18 des titres nationaux en un coup d’œil | Actualités CNN18

Les indications sur la manière dont l’État gérera l’application de la loi seront suivies de près à mesure que les entreprises continuent d’investir dans la conformité.

Avis de non-responsabilité: cet article a été publié automatiquement à partir d’un fil d’agence sans aucune modification du texte et n’a pas été révisé par un éditeur

Tableau (
[videos] => Tableau (
[0] => Tableau (
[id] => 5f37729da28c9c25c1c3d2eb
[youtube_id] => ihEIsOoVCHI
California posts final regulations under landmark digital privacy law impacting consumers, businesses => Top 18 des titres nationaux en un coup d’œil | CNN News18)

[1] => Tableau (
[id] => 5f376cc1a28c9c25c1c3d22a
[youtube_id] => ZLUxLEHB3aQ
California posts final regulations under landmark digital privacy law impacting consumers, businesses => Ce jour de l’indépendance, rejoignez l’équipe Cashless India pour aider votre marchand local à passer au cashless | CNN News18))

[query] => https://pubstack.nw18.com/pubsync/v1/api/videos/recommended?source=n18english&channels=5d95e6c378c2f2492e2148a2,5d95e6c778c2f2492e214960/videos/recommended?source=n18english&channels=5d95e6c378c2f2492e2148a2,5d95e6c778c2f2492e214960&categories=5d95e6d73 : 14.000Z & sort_by = date-pertinence & order_by = 0 & limit = 2)