Pesant dans le débat national féroce sur la prévention et les traitements de Covid-19, l’État serait le premier à tenter un recours légal contre la désinformation sur les vaccins.