Skip to content

Une femme britannique accusée d’avoir poignardé son mari à mort dans leur résidence de villégiature malaisienne a comparu lundi devant le tribunal pour l’ouverture d’un procès pour meurtre qui pourrait se terminer par sa condamnation à la pendaison.

Vêtue d’un masque et menottée, Samantha Jones, 51 ans, a été escortée par la police jusqu’au palais de justice d’Alor Setar, dans l’État de Kedah, au nord du pays.

Elle a été inculpée après que la police a trouvé un couteau de cuisine taché de sang dans la maison du couple où John William Jones a été retrouvé mort le 18 octobre 2018.

La police a déclaré que Jones avait avoué avoir poignardé son mari à la poitrine lors d’une vive dispute.

Le couple a déménagé sur l’île tropicale de Langkawi il y a 11 ans dans le cadre du programme Malaysia My Second Home, qui accorde des visas de long séjour aux étrangers.

Une condamnation pour meurtre entraîne une peine de mort obligatoire par pendaison.