Skip to content

La Belgique révoque les permis de chasse alors que les espoirs des premiers loups montent en 100 ans

BLes autorités elgiennes ont révoqué les permis de chasse dans le but de sauver un loup veuf tueur de kangourous, dans l'espoir que la Belgique puisse voir ses premiers oursons depuis plus de 100 ans.

Août est le deuxième loup à avoir pénétré sur le territoire belge après que sa compagne Naya, une louve, est devenue le premier loup sauvage du pays depuis plus d'un siècle en janvier 2018.

Naya, qui était enceinte, est portée disparue depuis mai de l'année dernière et est présumée morte. Les écologistes ont accusé les chasseurs de l'avoir tuée et ont offert une récompense de 27 000 £ pour des informations sur sa mort.

August et Naya ont attaqué des moutons, qui sont soupçonnés d'avoir motivé le massacre. La veille de Noël, un kangourou de compagnie a été mangé et un autre blessé à Balen dans la province d'Anvers après le mois d'août rampé sous une clôture.

A Noël, un troisième loup, surnommé Noella après la saison, est entré en Belgique. Des images enregistrées par l'Agence flamande pour la nature et les bois cette semaine ont prouvé qu'Août et Noella s'étaient trouvés.

"La paire semble bien se porter ensemble", a déclaré Eddy Ulenaers de l'agence. "Il est probable qu'ils s'accoupleront pour la vie."

L'espoir est grand que la Belgique accueillera bientôt ses premiers louveteaux depuis que l'animal a été chassé jusqu'à l'extinction en 1897. La saison des amours se déroule de janvier à avril.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *