La Barbade dit au revoir à la reine et se transforme en république

Au cours des dernières décennies, l’île a commencé à prendre ses distances par rapport à son passé colonial. En 2005, la Barbade a abandonné le Conseil privé basé à Londres et a choisi la Cour de justice des Caraïbes basée à Trinidad comme dernière cour d’appel. Puis en 2008, il a proposé un référendum sur la question de devenir une république, mais il a été repoussé indéfiniment. L’année dernière, la Barbade a annoncé son intention de cesser d’être une monarchie constitutionnelle et a retiré une statue du vice-amiral britannique Horatio Nelson de National Heroes Square, le lieu de l’événement pour célébrer le fait de devenir une république.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.