Kolisi regarde le Racing revendiquer le butin du derby parisien

Paris (AFP) – Le capitaine sud-africain Siya Kolisi, double vainqueur de la Coupe du monde de rugby, a regardé depuis les tribunes son nouveau club, le Racing 92, battre le Stade Français 13-9 samedi dans le Top 14 français, mais leurs rivaux locaux sont restés à la première place.

Publié le: Modifié:

2 minutes

Kolisi, 32 ans, a rejoint l’équipe après avoir remporté un deuxième trophée Webb Ellis à la fin du mois dernier et fera ses débuts avec les Parisiens dimanche prochain contre La Rochelle.

L’emblématique Springbok a suivi le match aux côtés du capitaine de Chelsea, Reece James, alors que le footballeur a profité de son temps libre pendant la trêve internationale pour assister au match. Le duo est représenté par la même agence, Jay-Z’s Roc Nation.

La victoire du Racing dans des conditions pluvieuses les avait propulsés au-dessus du Stade Français en tête du classement sur la base de leur bilan face-à-face avant que Castres ne batte 31-23 Toulouse plus tard dans la journée pour terminer troisième et renvoyer le Stade en tête avec les trois équipes à égalité. points après sept tours.

« J’ai participé à de nombreux grands derbies internationaux avec Angleterre-Pays de Galles, Angleterre-France, ou en club avec Leinster-Munster, et c’est à la hauteur des sensations dans les vestiaires », a déclaré l’entraîneur du Racing Stuart Lancaster.

« Ce n’était pas parfait, mais j’ai senti que tous les grands joueurs se sont levés et ont joué et nous l’avons finalement mérité », a ajouté l’ancien entraîneur de l’Angleterre et du Leinster.

La nouvelle équipe de Kolisi menait 10-6 à la pause grâce à l’essai du centre Henry Chavancy et aux quatre points de la botte de l’ouvreur sud-africain Tristan Tedder.

L’ouvreur du Stade Français Joris Segonds a marqué un point juste après la pause avec son troisième penalty du match.

Le Racing, champion en 2016, a tenu bon pour la victoire, une huitième consécutive au Stade Jean-Bouin de son rival, alors que le prometteur demi de mêlée français Nolann Le Garrec a marqué un penalty à la 54e minute.

« Inspiration » Jones

Plus tard, l’ancien capitaine du Pays de Galles et des Lions britanniques et irlandais, Alun Wyn Jones, a fait la dernière apparition de sa carrière alors que Toulon battait Clermont 30-27 pour sa première victoire au Stade Marcel-Michelin en huit ans.

« Nous avons joué pour Alun Wyn Jones ce soir, et ce résultat ne me surprend pas, car nous avons des joueurs comme lui : humbles, travailleurs », a déclaré l’entraîneur adjoint de Toulon, Sergio Parisse.

« Il est une source d’inspiration pour notre équipe », a ajouté l’ancien skipper italien.

Pau n’a pas réussi à devancer le Racing en s’inclinant 35-16 face à Bayonne, une première défaite face aux Basques depuis 2005.

Perpignan est reparti de la dernière place en battant Montpellier, 13e du classement, 23-16 grâce à l’essai acrobatique de l’ailier anglais Ali Crossdale à la 71e minute.

Le président de Montpellier, Mohed Altrad, a déclaré au Journal De Dimanche après le match qu’il avait nommé l’ancien sélectionneur français controversé Bernard Laporte au poste de directeur du rugby pour aider l’entraîneur-chef en difficulté Richard Cockerill.

Laporte a démissionné de son poste de président de la Fédération française de rugby en janvier après avoir été reconnu coupable de favoritisme en attribuant un contrat de sponsoring de maillots pour l’équipe nationale à Altrad, le propriétaire milliardaire de Montpellier.

Plus tard, le capitaine français Antoine Dupont a débuté de manière inhabituelle à l’ouverture alors que Toulouse a perdu à Castres alors que les hôtes se sont hissés à la troisième place grâce aux performances impressionnantes du meneur de jeu français Pierre Popelin et du verrou australien Tom Staniforth.

Dimanche, Bordeaux-Begles rendra visite à La Rochelle, double vainqueur de la Coupe des Champions, qui n’a goûté à la victoire que deux fois cette campagne.