Kashmera Shah a CECI à dire sur l’affaire de violence domestique présumée de Nisha Rawal et Karan Mehra

L’épouse du comédien-acteur Krushna Abhishek, Kashmera Shah, qui a été vue pour la dernière fois dans  » Bigg Boss 14  » pendant un bref passage, a profité de son compte Instagram mercredi pour rédiger une longue note partageant son opinion sur l’affaire de violence domestique présumée de Nisha Rawal-Karan Mehra.

Dans sa longue note, Kashmera a mentionné que tous les trois – Nisha, Karan et leur fils Kaavish, sont comme une famille pour elle et qu’il est difficile pour elle de prendre parti pour une personne. Elle a ajouté qu’elle était contre toute personne touchant une femme sans sa permission, mais qu’elle ne voyait pas non plus une « famille heureuse se briser ».

« Je choisis donc de ne pas me laver les mains dans cette boue MAIS je maintiendrai mon amitié et je serai avec Kaavish et ses parents », a ajouté Kashmera.

Elle a également exhorté tout le monde à penser au petit garçon avant de traiter l’affaire comme des « potins ». En conclusion, elle a réitéré qu’elle est contre la violence domestique.

Le long message de Kashmera disait: « Ce sont mes amis. Ce sont les gens que j’aime beaucoup. Tous les trois. Donc, quand l’un est blessé par l’autre, je suis sûr que l’autre souffre également. J’écris ceci aujourd’hui parce que je pourrais pas me résoudre à prendre le parti d’une seule personne hier comme on me l’a dit, et croyez-moi, des gens des deux côtés me l’ont dit. Puis il y a eu des appels insensés de la presse me harcelant comme leur ami me demandant de laver leur linge sale en public ce que je NE VAIS PAS. Très peu de journalistes ont appelé et ont compris mon silence. Encore une fois, je suis contre quiconque touche une femme sans sa permission, mais je suis également contre une rupture heureuse en famille. « 

« Donc, si vous me demandez de prendre parti, je choisis de prendre le parti du jeune enfant ici. Je suis là pour lui et je ferai tout pour aider sa mère à le protéger. Je ne connais pas du tout le parti de son père mais Je ne peux pas le frapper comme il est maintenant et toujours sera le père de Kaavish, donc je choisis de rester neutre. Je n’ai pas à montrer que je suis l’ami de Nisha en aimant simplement ses photos ou en faisant des commentaires pour inciter les autres. Elle sait que je suis ici pour elle comme je l’ai toujours été », a-t-elle ajouté.

« Je n’ai pas besoin de crédit ou de renommée pour mes actions parce que je suis bien au-dessus de cela. Je choisis donc de ne pas me laver les mains dans cette boue MAIS je maintiendrai mon amitié et je serai avec Kaavish et ses parents. Je ne peux pas avoir il a grandi et a vu une personne de plus prendre parti et jeter de la boue à ses parents. Je sais que c’est un chemin plus difficile et peu de gens peuvent le comprendre, mais c’est qui je suis. Je suis avec mes amis, quoi qu’il arrive. Les gens font des erreurs et beaucoup font de très mauvaises choses. S’IL VOUS PLAÎT PENSEZ AU JEUNE GARÇON AVANT DE TRAITER CELA COMME UN COMMENCEMENT. Et pour ceux qui n’ont pas compris ce que j’ai écrit, permettez-moi d’être clair JE SUIS CONTRE LA VIOLENCE DOMESTIQUE @missnisharawal @realkaranmehra @rohitkverma @munishakhatwani @sargam .singh44 #stopdomesticviolence #justice #fightforright (sic) », lit-on dans le message de Kashmera.

Pendant ce temps, parlant de son trouble bipolaire, Nisha a déclaré qu’elle avait reçu un diagnostic de trouble bipolaire mais qu’elle n’était « pas une psychopathe ». « La bipolaire est un trouble de l’humeur qui survient en raison d’un traumatisme extrême et c’est parfois génétique. On m’a diagnostiqué une bipolarité et je ne vais pas mentir à ce sujet car je n’en ai pas honte. Mais je ne suis pas un psychopathe, c’est une humeur Et vous savez tous à quel point je suis équilibré. Je crée du contenu pour le Web, je fais des vidéos et j’écris sur des choses. Je n’ai rien à prouver », a-t-elle déclaré.

Nisha a également révélé qu’elle avait fait une fausse couche en 2014 et a déclaré que Karan n’était pas là pour la soutenir. « En septembre 2014, j’étais enceinte de 5 mois et j’ai perdu mon enfant. Récemment, j’ai créé un groupe de mamans où les femmes qui ont perdu leur enfant peuvent en parler car lorsque j’ai perdu mon enfant, je n’avais personne pour en parler. perte. »

Elle a ajouté: « Je voulais aller voir mes parents et leur parler parce que c’était un très gros traumatisme pour moi. Au milieu de cela, mon mari me battait, me maltraitait, il était indisponible, totalement détaché et c’est à ce moment-là Je suis allée chez un thérapeute. En fait, Karan m’avait empêché d’aller chez un thérapeute, il ne m’a pas laissé aller dans un gymnase, il contrôlait tout », a-t-elle déclaré.

Karan Mehra et Nisha Rawal s’étaient mariés le 24 novembre 2012. Ils ont eu la bénédiction de leur fils Kaavish le 14 juin 2017.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments