Kamala Harris se rendra jeudi dans la zone démilitarisée coréenne

Kamala Harris se rendra jeudi dans la zone démilitarisée coréenne


Washington
CNN

La vice-présidente Kamala Harris se rendra jeudi dans la zone démilitarisée coréenne qui divise la Corée du Nord et la Corée du Sud dans le cadre de sa visite en Corée du Sud, a déclaré un responsable de la Maison Blanche.

Le voyage de Harris comprendra des visites de sites dans la DMZ, des réunions avec des membres du service et un briefing opérationnel des commandants américains, a déclaré le responsable, réitérant l’engagement des États-Unis “à se tenir aux côtés” de la Corée du Sud face à “toute menace” posée par Corée du Nord.

Harris, a ajouté le responsable, “réfléchira au sacrifice partagé de dizaines de milliers de soldats américains et coréens qui ont combattu et sont morts ensemble, et réaffirmera que l’engagement américain envers la défense de la République de Corée est à toute épreuve”.

La DMZ est un no man’s land de 160 milles de long à environ 30 milles au nord de Séoul qui a été établi dans l’accord d’armistice de la guerre de Corée de 1953. Elle est souvent décrite comme la frontière la plus lourdement armée au monde.

La nouvelle de la visite de Harris est arrivée pour la première fois lors d’un entretien bilatéral entre elle et le Premier ministre sud-coréen Han Duck-soo, selon des journalistes voyageant avec le vice-président alors qu’elle dirige une délégation américaine au Japon pour les funérailles nationales de l’ancien Premier ministre Shinzo Abe.

“Je pense que votre visite dans la DMZ et à Séoul sera une démonstration très symbolique de vos engagements forts en faveur de la sécurité et de la paix dans la péninsule coréenne et nous travaillons avec vous et les États-Unis pour traiter avec la Corée du Nord”, a déclaré le Premier ministre à Harris, selon un rapport de la piscine.

L’annonce imprévue du Premier ministre a semblé prendre par surprise les journalistes et les collaborateurs de la Maison Blanche. Un responsable a ensuite confirmé l’arrêt aux journalistes.

Le mois dernier, la présidente de la Chambre, Nancy Pelosi, a déclaré qu’une délégation du Congrès s’était rendue en Corée du Sud et avait visité la zone démilitarisée coréenne.

Pelosi a déclaré que la délégation était “honorée d’être accueillie” lors d’une réunion parlementaire “où nous avons réaffirmé notre engagement envers l’alliance américano-coréenne” et “a été ravie de participer à une réunion téléphonique avec le président coréen Yoon Suk-yeol”.