Skip to content

Jusqu'à 150 membres de la famille royale saoudienne «sont infectés par un coronavirus»: le roi Salman et Mohammed bin Salman «se sont tous deux isolés pour éviter l'épidémie»

  • Les médecins de l'hôpital spécialisé King Faisal à Riyad préparent 500 lits
  • Le personnel a été informé que «les directives doivent être prêtes pour les VIP de tout le pays»
  • Le pays d'environ 33 millions de personnes a signalé 2 932 cas et 41 décès

Selon des informations, jusqu'à 150 membres de la famille royale saoudienne sont infectés par un coronavirus.

Le roi Salman et Mohammed bin Salman se sont tous deux isolés pour éviter l'épidémie, ont ajouté des rapports.

Les médecins de l'élite de l'hôpital spécialisé King Faisal à Riyad qui traite les membres de la famille royale préparent 500 lits supplémentaires pour un afflux attendu de patients.

Les opérateurs de l'installation ont déclaré: "Les directives doivent être prêtes pour les VIP de tout le pays".

Jusqu'à 150 membres de la famille royale saoudienne «sont infectés par un coronavirus»

Le roi Salman (photo) et Mohammed bin Salman se sont tous deux isolés pour éviter l'épidémie de coronavirus, a-t-on appris

Cela a été écrit dans une «alerte élevée» envoyée électroniquement mardi aux médecins expérimentés et obtenue plus tard par le Times.

Le message indiquait qu'ils ne savaient pas combien de cas ils recevraient, mais que tous les patients chroniques devaient être transférés dès que possible et que seuls les cas les plus urgents seraient acceptés.

Tous les membres du personnel infectés seront désormais traités dans un hôpital moins élitiste pour économiser de la place pour la famille royale.

Salman, 84 ans, s'est isolé sur un palais insulaire près de Djeddah, tandis que le prince héritier a déménagé dans un site isolé sur la côte de la mer Rouge.

Jusqu'à 150 membres de la famille royale saoudienne «sont infectés par un coronavirus»

Salman, 84 ans, s'est isolé sur un palais insulaire près de Djeddah, tandis que le prince héritier (photo) a déménagé dans un site éloigné sur la côte de la mer Rouge

Jusqu'à 150 membres de la famille royale saoudienne «sont infectés par un coronavirus»

Les médecins de l'élite de l'hôpital spécialisé King Faisal qui traite les membres de la famille royale préparent 500 lits supplémentaires pour un afflux attendu de patients. Sur la photo: deux femmes portant des masques à Qatif

Le nombre de princes saoudiens est de plusieurs milliers et beaucoup voyagent fréquemment en Europe où il a été suggéré qu'ils ont attrapé le virus avant de le ramener à la maison. On estime que la famille royale saoudienne compte environ 15 000 membres.

Selon le New York Times, le prince saoudien Faisal bin Bandar bin Abdulaziz Al Saud – le gouverneur de la capitale Riyadh qui a dans les 70 ans – est en soins intensifs après avoir contracté le virus.

Le pays d'environ 33 millions d'habitants a signalé 2 932 cas et 41 décès.

Jusqu'à présent, la plupart des membres des branches inférieures de la famille royale ont été infectés, a déclaré une source au Times.

L'Arabie saoudite attend jusqu'à 200 000 cas de coronavirus d'ici quelques semaines, a déclaré mardi le ministre de la Santé du pays.

"Au cours des prochaines semaines, des études prévoient que le nombre d'infections ira d'un minimum de 10 000 à un maximum de 200 000", a déclaré le ministre Tawfiq al-Rabiah, selon les médias officiels.

Rabiah, qui a averti que le royaume fait face à un «moment critique» dans la lutte contre le virus, a déclaré que la projection était basée sur quatre études réalisées par des experts saoudiens et internationaux.

Certaines villes saoudiennes, dont la capitale Riyad, sont soumises à un couvre-feu de 24 heures imposé par le ministre de l'Intérieur.

Jusqu'à 150 membres de la famille royale saoudienne «sont infectés par un coronavirus»

Certaines villes saoudiennes, dont la capitale Riyad, sont soumises à un couvre-feu de 24 heures imposé par le ministre de l'Intérieur. Sur la photo: une rue principale vide du roi Fahad dans la capitale saoudienne Riyad

Tabuk, Dammam, Dhahran et Hofuf sont également bloqués, ainsi que les régions de Jeddah, Taif, Qatif et Khobar.

Le port du golfe de Dammam est un point d'entrée majeur pour l'approvisionnement de l'industrie pétrolière du pays.

Les villes saintes de La Mecque et de Médine ont également été fermées, ce qui met en doute le pèlerinage du hadj de cette année.

La semaine dernière, les autorités ont exhorté les musulmans à différer temporairement les préparatifs du pèlerinage annuel, mais n'ont pas encore dit si le hadj se poursuivra.

Comme dans de nombreux pays du Moyen-Orient, le premier cas de l'Arabie saoudite était un patient qui avait récemment voyagé en Iran, qui était l'un des premiers points chauds de la pandémie.

Publicité