Actualité people et divertissement | News 24

Julia Louis-Dreyfus qualifie le politiquement correct de la comédie de « fantastique »

Julia Louis-Dreyfus n’accepte pas l’idée selon laquelle le politiquement correct constitue une menace pour la comédie.

Le Seinfeld un ancien élève s’est prononcé sur le sujet controversé, insistant sur le fait que cette évolution particulière de la comédie n’est pas seulement positive – elle est « fantastique ».

« Si vous regardez la comédie et le drame, disons il y a 30 ans, à travers le prisme d’aujourd’hui, vous découvrirez peut-être des morceaux qui ne vieillissent pas bien », a déclaré Louis-Dreyfus dans une interview à Le New York Times pour son dernier film, Mardi. « Et je pense qu’avoir une antenne sur les sensibilités n’est pas une mauvaise chose. Cela ne veut pas dire que toute comédie disparaît par la fenêtre. »

Elle a ajouté : « Quand j’entends les gens commencer à se plaindre du politiquement correct – et je comprends pourquoi les gens pourraient s’y opposer – mais pour moi, c’est un signal d’alarme, car cela signifie parfois autre chose. Je crois qu’être conscient de certaines sensibilités n’est pas une mauvaise chose. Je ne sais pas comment le dire autrement. »

Julia Louis-Dreyfus.

Santiago Felipe/Getty


Inscrivez vous pour Divertissement hebdomadairela newsletter quotidienne gratuite de pour obtenir les dernières nouvelles télévisées, des premiers aperçus exclusifs, des récapitulatifs, des critiques, des interviews avec vos stars préférées et bien plus encore.

Louis-Dreyfus est loin d’être le premier comédien à aborder le sujet. Beaucoup de ses contemporains ont critiqué l’existence du politiquement correct et l’impact de « l’annulation de la culture » sur les créatifs. Il y a quelques semaines, Jerry Seinfeld, ancien partenaire de Louis-Dreyfus, a fait la une des journaux en partageant sa conviction que la culture PC nuit aux comédies télévisées.

« Auparavant, vous rentriez chez vous à la fin de la journée et la plupart des gens disaient : ‘Oh, Acclamations est sur. PURÉE est sur. Mary Tyler Moore est sur. Tous dans la famille est allumé' », a-t-il déclaré lors d’une apparition sur L’heure de la radio new-yorkaise podcast. « Vous vous attendiez juste à ce qu’il y ait des trucs amusants que nous pourrons regarder à la télévision ce soir. » Eh bien, devinez quoi ? Où est-ce ? C’est le résultat de l’extrême gauche, des conneries du PC et des gens qui s’inquiètent tellement d’offenser les autres. »

Même si elle n’a pas directement répondu aux commentaires de Seinfeld dans son message Fois Dans l’interview, Louis-Dreyfus a clairement fait savoir qu’elle ressentait un sentiment différent.

« Mon sentiment dans tout cela est que le politiquement correct, dans la mesure où il équivaut à la tolérance, est évidemment fantastique », a déclaré l’actrice de 63 ans. « Et bien sûr, je me réserve le droit de huer toute personne qui dit quelque chose qui m’offense, tout en respectant son droit à la liberté d’expression. »

Julia Louis-Dreyfus et Jerry Seinfeld.

Dimitrios Kambouris/WireImage


Elle a poursuivi en affirmant que la « véritable menace pour l’art et la création artistique » n’est pas la réaction du PC, mais « la consolidation de l’argent et du pouvoir ».

« Tout ce cloisonnement des studios, des points de vente, des streamers et des distributeurs – je ne pense pas que ce soit bon pour la voix créative », a-t-elle déclaré. « C’est donc ce que je veux dire en termes de menace pour l’art. »

Quant à savoir si la comédie est meilleure ou pire maintenant que les comédiens sont bien conscients du potentiel de réaction négative, Louis-Dreyfus ne peut pas le dire.

« Je ne peux pas juger si c’est mieux ou pas », a-t-elle déclaré. « Je sais juste que l’objectif à travers lequel nous créons de l’art aujourd’hui – et je ne vais pas seulement le désigner par la comédie, c’est aussi le drame – est un objectif différent. C’est vraiment le cas. Même les films du passé, classiquement merveilleux et indiscutablement grands. sont truffés d’attitudes qui ne seraient pas acceptables aujourd’hui. Je pense donc qu’il est bon d’être vigilant. »

Source link