Jerome Guery remporte l'étape mexicaine du Global Champions Tour

0 30

Bien que certains pilotes mettent parfois des années à faire équipe avec un cheval, Guery et Quel Homme de Hus, un Holsteiner Holsteiner âgé de 13 ans, ont commencé leur collaboration avec brio et ont remporté un barrage à 12 contre-la-montre. Une balade sauvage et racée sur le Campo Marte, un immense terrain de pelouse à Mexico où ont eu lieu les épreuves équestres des Jeux olympiques de 1968.

"C'est incroyable pour moi", a déclaré Guery après avoir terminé avec une avance de 0,96 seconde sur Abdel Said, d'Égypte, et de 1,17 seconde sur Harrie Smolders, des Pays-Bas.

"Ce cheval, je le monte depuis deux mois, il vient de mon meilleur ami, beaucoup d'émotions pour moi, c'est une belle victoire."

Le triomphe de Guery a été accueilli avec beaucoup d'enthousiasme par la foule enthousiaste dans un Campo Marte bondé et a présenté à la Belge de 38 ans un billet pour le lucratif Super Grand Prix des Playoffs Global Champions à Prague en novembre.

"C'est une victoire spéciale ici, avec le public et l'ambiance", a déclaré Guery, dont la victoire a été récompensée par un prix de 102 630 € (116 172 $). "C'est vraiment spécial."

Guery est l'un des trois Belges parmi les sept premiers du classement LGCT.

sauter

Fondé par l'ancien champion olympique néerlandais Jan Tops en 2006, le Longines Global Champions Tour et la Global Champions League sont devenus le circuit de saut d'obstacles le plus riche au monde. Cette année, la tournée a été étendue à 20 étapes, y compris de nouvelles stations à New York, Stockholm et Montréal.

Après avoir concouru dans une arène de sable à Doha le mois dernier, les chevaux et les cavaliers de la ville de Mexico, situés à 2 250 mètres d'altitude, ont dû s'adapter à des conditions complètement différentes.

Bien que huit coureurs sur douze aient bouclé les sauts, Guery a été l’un des rares rivaux à faire faillite et à défaire de justesse Said et Venise de Reverdy jusqu’à la dernière barrière.

"Je savais que mon cheval avait un grand galop et je voulais l'utiliser de cette façon dans la grande arène", a déclaré Guery à propos de son élégant étalon. "Je pense que j'ai gagné les deux derniers parce que je suis vraiment tombé sur et le cheval m'a écouté à la perfection, il n'y a pas beaucoup de tels chevaux, c'est vraiment une superstar."

La victoire de Guery le rapproche de Julien Epaillard (France) avec 40 points et une septième place au classement général du LGCT. Le compatriote belge Niels Bruynseels est en tête du peloton avec 55 points, suivi de l’Allemand Daniel Deusser avec 52 points. Un autre Belge, Pieter de Vos, est troisième avec le Britannique Ben Maher avec 48 points.

"Je suis très heureux", a déclaré Bruynseels, 11ème à Mexico. "Diriger les compétitions avec les meilleurs cavaliers, les meilleurs chevaux et les meilleurs spectacles du monde est quelque chose de très spécial."

Maher, parti tôt

La capitale mexicaine était déçue pour Maher, le vainqueur en titre du LGCT, qui n'a pas réussi à se qualifier pour le barrage après que son cheval, Madame X, eut inscrit 12 pénalités.

Maher, qui a dominé la tournée l'an dernier avec son cheval merveilleux Explosion W, a débuté la saison 2019 avec une deuxième place à Doha après Epaillard.

L'année dernière, Scott Brash, le vainqueur à Mexico, a parcouru trois rails avec Hello Senator, ne laissant aucun pilote britannique au barrage.

LIRE: Epaillard rejoint Ben Maher dans le prélude de Doha

Global Champions League

Les Shanghai Swans sont au sommet du podium à Mexico.

Auparavant, les Swans de Shanghai avaient poursuivi leur parfait début de saison 2019 avec une deuxième victoire en Ligue des champions.

Avec sept équipes séparées à peine huit secondes après le premier tour, tout pouvait être joué dans un deuxième tour conçu par Javier Trenor.

Valkenswaard United était en pole position après sa première participation vendredi, lorsque Bertram Allen, avec Molly Malone V et Alberto Zorzi à bord de Contanga, a fini presque deux secondes plus vite que ses rivaux les plus proches, Paris Panthers et Shanghai Swans.

Samedi, United a été éliminé au second tour après le retrait de Zorzi après la blessure de Contanga.

Ainsi, les Swans pourraient poursuivre leur victoire à Doha le mois dernier avec une victoire à Mexico, alors que les Suédois Peder Fredricson, les Irlandais Shane Sweetnam et Deusser ont inscrit un total de quatre pénalités, un des Giants de Hambourg et quatre avant le Monaco Assen.

"Mon cheval a bien sauté aujourd'hui", a déclaré Fredricson, la star des Shanghai Swans, avec deux tours francs sur deux chevaux différents. "C’était un très gros circuit pour une épreuve de vitesse, bien sûr, la pression de l’équipe et tout et tout, tout s’ajoute, c’est ce qui le rend si bon."

La ville de Mexico est la deuxième étape du Tour mondial des champions 20 étapes 2019.

Miami Beach

La tournée se rendra à Miami Beach pour la troisième étape la semaine prochaine. Les cygnes veulent renforcer leur avance au classement face à leur plus proche rival, l'Empire de New York.

"C'est un bon début, nous essayons de durer toute la saison", a déclaré Fredricson, champion d'Europe en titre.

Son coéquipier Deuser a ajouté: "C'était vraiment une victoire d'équipe."

"Nous avons une équipe solide et les attentes sont élevées, mais au final nous avons vraiment dû le faire en deux tours et nous sommes confiants pour le prochain tour."

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More